Vrais a priori et faux stéréotypes…

Moi!

Après presque trois semaines ici nous avions envie de partager avec vous, tous ces petits riens qui nous ont étonnés depuis notre arrivée en pays finlandais. Plutôt que de rédiger un article « classique » je vous propose donc une liste à la Prévert de vrai/faux sur notre pays d’accueil!

Il va sans dire que notre séjour ici est encore bien trop court pour que tout ce qui suit puisse être gravé dans le marbre… Cela constitue plutôt un inventaire d’habitudes ou de curiosités qui ont retenu notre attention de petits français 🙂

  • Vrai/faux : le finlandais écoute beaucoup de musique métal?

Vrai : il apparaît en effet que la légende selon laquelle les pays scandinaves (même si stricto sensu la Finlande ne fait pas partie de la Scandinavie… il faudrait que je demande à Nicolas d’écrire un post là dessus!) sont des pays à forte densité d’amateurs de métal est plutôt fondée. Outre qu’on croise dans les rues pléthore de jeunes (ou moins jeunes) gens aux cheveux longs, habillés en noir, portant des Dr. Martens et des tee-shirt marqués au nom de Metallica (such a cliché!), ce qui nous met déjà sur la voie quant à leurs goûts musicaux, on peut en tous cas entendre à la radio et aux heures de grande écoute des morceaux de Sepultura, Pantera, AC/DC et j’en passe, sur des radios dédiées telles que « Radio rock » ou « Radio city ». Le week-end on peut aussi aller s’en mettre plein les oreilles dans les nombreux festivals de métal ayant lieu partout dans le pays.

  • Vrai /faux : le finlandais mange du renne à tous les repas?

Faux : s’il est possible de manger du renne en Finlande, c’est un mets plutôt rare en tous cas dans le sud de la Finlande où nous habitons. On nous a laissé entendre qu’en Laponie il était plus facile d’en trouver, logique! Et comme tout ce qui est rare est cher, la viande de renne n’échappe pas à la règle. Personnellement j’ai cherché de la viande de renne au supermarché et pour l’instant je n’en ai pas trouvée. Le renne constitue peut-être un repas de fête me direz-vous? Apparemment non, le plat typique qu’on mange ici à Noël étant constitué d’une pièce de porc au four et de patates…

  • Vrai/faux : la Finlande est le pays du sauna?

Vrai : et archi-vrai! Ici toutes les maisons possèdent leur propre sauna et il est courant que l’immeuble dans lequel se trouve votre appartement soit également équipé d’un sauna commun pouvant être réservé pour usage personnel. Notre charmante demeure n’échappe pas à la règle et nous avons donc sacrifié sans difficulté à la tradition qui veut qu’ici on fasse au moins un sauna par semaine!

  • Vrai/faux : malgré son caractère nordique le finlandais est très chaleureux?

Faux : loin de nous l’idée de décrire nos nouveaux compatriotes comme taciturnes et peu accueillants. Que les choses soient bien claires, depuis que nous sommes arrivés nous n’avons eu affaire qu’à des gens charmants toujours prêts à nous aider et très polis. Seulement voilà, s’il existe près d’une dizaine de façons de se saluer en finnois (Hei! Moi! Heippa! Päivää! …), le finlandais fait tout pour ne pas les utiliser. Que ce soit nos voisins, les collègues de Nicolas ou les gens que je croise lors de mes balades quotidiennes avec Eléonore, ils préfèrent manifestement faire tout ce qu’ils peuvent pour éviter d’avoir à établir un contact visuel menant irrémédiablement à la salutation : regarder droit devant eux, à côté, en l’air… Afin de ne pas forcer la sphère de leur espace vital, on se plie aux coutumes et on ne dit pas, ou peu, bonjour.

  • Vrai/faux : le finlandais est très sensibilisé à l’écologie?

Vrai : mon expérience dans le traitement des déchets m’aura forcément préparé à avoir l’oeil sur tout ce qui traite de l’environnement. Et comme je m’y attendais, les finlandais (mais comme les Allemands, les Hollandais…) sont effectivement en avance sur leur temps. Dans la petite cahute qui sert de local-poubelle à notre résidence, on trouve pas moins de 6 containers différents! Papiers, cartons, verre, métal, matériaux incinérables et non incinérables sont ainsi collectés séparément. A cela s’ajoute bien entendu 3 containers destinés à accueillir les bio-déchets (tout ce qui est biodégradable en somme) afin de produire un compost qui j’imagine doit être utilisé par les résidents. Je me fais donc un plaisir de récupérer épluchures, coquilles d’oeufs et autres feuilles de thé dans une petite boîte dans la cuisine pour alimenter à mon tour le composteur collectif!

  • Vrai/faux : le finnois fait partie des langues les plus difficiles à apprendre au monde?

Vrai : même si je ne suis pas linguiste, l’étude récente de cette belle langue qu’est le finnois ne me fait pour l’instant qu’entrapercevoir la complexité de cet idiome… Outre les 15 déclinaisons à maîtriser, la conjugaison et le doublement de consonnes comme « kk » ou les nouvelles voyelles comme « ä » et « ö », le finnois n’a absolument rien de commun avec les langues latines dont est issue notre langue maternelle ou avec les langues d’origine saxonne tel que l’anglais. Il est donc rigoureusement impossible d’essayer de « deviner » le sens des mots. Reste donc à tout apprendre… Après quelques jours d’étude je sais maintenant dire « Minun nimeni on Cécile. Minä olen Ranskasta. Olen 29 vuotta vanha. Minä olen nainen » = « Je m’appelle Cécile. Je suis française. J’ai 29 (et encore je ne sais pas dire 29, j’ai seulement appris à compter jusqu’à 20 pour le moment…) ans. Je suis une femme. » J’exagère un peu comme toujours. Je sais aussi dire « Les fleurs jaunes sont posées sur la table » , « Je suis conducteur de bus » et « Il y a 5 chiens ». Le début du bilinguisme en somme 🙂

  • Vrai/faux : contrairement aux Allemands dont tout le monde sait que c’est vrai, le finlandais n’est pas adepte des chaussettes dans les tongs l’été?

Faux : je pourrais laisser Nicolas développer sur ce point, mais manifestement dès son arrivée au travail, il a eu le plaisir/la joie/l’horreur (rayez la mention inutile) de constater que depuis le petit étudiant jusqu’au big boss du labo tout le monde validait le concept des « chaussettes de sport dans les sandales ouvertes ». Est-ce que le climat nordique les rend frileux au point de ne pouvoir se passer de chaussettes même en plein mois d’août alors qu’il fait 27°C? Mystère…

  • Vrai/faux : le finlandais parle couramment l’anglais?

Vrai et faux : je m’explique : dans tous les magasins ou administrations où nous nous sommes rendus jusqu’à présent nous avons trouvé des gens parlant un anglais irréprochable et fort compréhensif pour les non-native english que nous sommes. Cela dit, si la quasi-totalité des citadins finlandais de moins de 35 ans parle couramment anglais, il n’en est pas de même pour les personnes plus âgées ou pour les gens vivant à la campagne. Reste que selon mon point de vue, cela est absolument sans commune mesure avec bon nombre de commerçants français dans des régions hyper-touristiques qui ne sont pas capables d’aligner trois mots dans la langue de Shakespeare.

  • Vrai/faux : le finlandais est très sportif?

Vrai : et encore une fois archi-vrai! Ici c’est bien simple, tout le monde marche, court, fait du vélo, du roller de fond (oui oui du roller avec des bâtons de ski de fond), joue au hockey, au floor-ball (comme le patron de Nicolas par exemple, spéciale dédicace à Zulie) ou encore promène son/ses chiens. A remettre dans le contexte qu’en ce moment c’est l’été, les vacances et qu’il fait beau. Mais je suis persuadée que le finlandais ne se laisse pas arrêter par la neige ou l’obscurité quand il s’agit de suer un bon coup avant de rentrer suer dans son sauna.

  • Vrai/faux : le phénotype finlandais est : blond, grand, mince, cheveux longs et yeux bleus.

Vrai : là encore il faut avouer que c’est plutôt vrai. Si bien sûr on croise aussi des petits bruns aux yeux marrons (issus de l’immigration?) on croise pas mal de finlandais ayant les cheveux blonds et longs (pour les femmes comme pour les hommes) et les yeux bleus. Les bambins portent ici très bien leur surnom de « têtes blondes »!

  • Vrai/faux : les finlandais se prennent tous pour Mika Häkkinen?

Faux : bien sûr et sous le prétexte de cette boutade, je voulais juste parler un peu des petites choses qui nous ont surprises dans le domaine routier. Ici les feux tricolores des voies centrales sur les grands boulevards sont positionnés horizontalement (comme aux Etats-Unis). Par ailleurs, le feu repasse à l’orange avant de passer au vert! Autre petit détail quant à la signalisation sur les axes routiers, les Stop et Cédez-le-passage sont matérialisés ici aussi par des panneaux, qui sont somme toute assez comparables aux panneaux français, mais pas par des lignes (continues ou pointillées suivant le cas). C’est un peu déroutant car dans notre esprit formaté à la conduite française il nous faut parfois un petit temps de réflexion pour savoir dans quelle situation nous nous trouvons et on ne sait pas toujours très bien jusqu’où s’avancer dans le carrefour sans risquer de 1. contrevenir à la règle de circulation et 2. se faire percuter par un Mika Häkkinen en puissance… Autre chose, sans doute par habitude des jours sombres d’hiver, la grande majorité des finlandais roule en permanence avec ses feux de route allumés. Autant en plein mois de décembre à 15h j’imagine bien la nécessité de la chose, autant mi-août à 12h sous un soleil de plomb ça peut paraître superflu. J’en viens à me demander si les voitures de fabrication finlandaises ne sont pas équipées de phares s’allumant automatiquement au démarrage de la voiture?

Nous commençons tout juste à nous y habituer (surtout moi) mais à Turku, et dans le sud de la Finlande en règle générale, les panneaux indiquant les directions sont bilingues finnois/suédois. Le suédois est en effet la deuxième langue officielle du pays, et ici dans le sud l’influence suédoise fait que les panneaux, tout comme les formulaires administratifs ou la liste des ingrédients sur les jogurtti, sont tous rédigés en finnois et en suédois. Il m’a ainsi fallu plusieurs jours pour réaliser que Turku et Åbo étaient une seule et même ville (j’exagère encore car ça je le savais avant d’arriver 🙂 ), que Helsingfors était le nom suédois de Helsinki ou encore que sur le panneau de notre quartier Halinen, Hallis n’indiquait pas un autre quartier de la ville… Et encore jusque là ce n’était pas trop dur! Mais quand on sait que Björneborg est le nom suédois de Pori et Tammerfors celui de Tampere, on se dit que ça va être marrant quand les baroudeurs que nous sommes partiront sillonner la Finlande…

Enfin un dernier conseil routier pour les gens qui seraient amenés à conduire en Finlande, bien prendre l’habitude de rentrer sur les parkings (devant chez toi, au supermarché, en ville) à une vitesse n’excédant pas les 5 kilomètres à l’heure sous peine sinon d’exploser un pneu sur la bordure de trottoir mesurant 7 cms au bas mot. Je tiens à rassurer tout le monde, il ne m’est pas arrivé de malheur en voiture (l’amende en Allemagne m’a suffit! Quoi que…) mais vaut mieux être prévenu, ça fait bizarre de se faire secouer comme dans un grand huit la première fois…

Sur ces considérations, il me reste à vous souhaiter un bon week-end. De notre côté, le programme du week-end est bien rempli. Demain direction Bengtskär une petite île du golfe de Finlande abritant la construction la plus méridionale du pays. Un phare transformé en musée que nous visiterons avec les collègues de Nicolas. Dimanche habituel : balade en forêt, sauna et repos dominical chez nous.

Nähdään ! (A plus!)

2 Commentaires

Classé dans Quotidien

2 réponses à “Vrais a priori et faux stéréotypes…

  1. Ninie

    Très intéressant ma foi^^
    Bonne ballade les zamis!
    Gros bibis

  2. Julie

    Ah le floorball…merci kéklie pour la casdédi! et bien tu vas être obligée d’essayer maintenant!
    gros bisous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s