Leçon de finnois #3 : nombres et jours de la semaine

Bienvenus mes chers élèves pour cette troisième leçon de notre indispensable guide du petit bilingue français/findus.

Ce cours sera consacré aux nombres et aux jours de la semaine. Pourquoi ce choix ? Je vous répondrai simplement par deux exemples de la vie quotidienne :

1) Vous vous trouvez devant un magasin, hélas fermé. Sur la porte d’entrée vous pouvez lire

« Avoinna : Ti-Pe 9:00 – 17:00 / La 9:00 – 18:00 / Su 10:00 – 13:00 » Quel jour et à quelle heure vous faut-il revenir ? (petit indice : « avoinna » signifie ouvert)

2) Vous vous rendez dans un bar avec des amis. Vous vous asseyez à une table et pas de chance, c’est à vous que revient la tâche d’aller commander à boire pour tout le monde. Comme vous avez lu mes leçons de finnois vous pouvez vous rendre au comptoir le regard fier, le torse bombé, et déclamer solennellement à la barmaid : « Neljä olutta. Kiitos ». Puis revenir conquérant à votre tablée avec vos 4 bières dans les mains sous les applaudissements de vos amis bluffés par cette élan de bilinguisme déridé.

Vous l’aurez compris, la leçon d’aujourd’hui est vitale pour survivre dans cet environnement urbain si impitoyable… et aussi pour se la péter un peu en épelant son numéro de sécurité social en finnois à la dame au guichet.

1) Les nombres

0 à 10

  • 0 = nolla
  • 1 = yksi
  • 2 = kaksi
  • 3 = kolme
  • 4 = neljä
  • 5 = viisi
  • 6 = kuusi (attention à bien marquer le double « u » car « kusi » signie pisse)
  • 7 = seitsemän
  • 8 = kahdeksan (parfois abrégé « kasi »)
  • 9 = yhdeksän (parfois abrégé « ysi »)
  • 10 = kymmenen (pour nous, les hommes)

– 11 à 19

Très simple. Il suffit d’ajouter le suffixe -toista à la fin du mot.

  • 11 = yksitoista
  • 12 = kaksitoista
  • […]
  • 19 = yhdeksäntoista

– Les multiples de 10

C’est encore une simple histoire de suffixe.

Vous n’avez qu’à ajouter -kymmentä à la fin et le tour est joué.

  • 20 = kaksikymmentä
  • 30 = kolmekymmentä
  • […]
  • 90 = yhdeksänkymmentä

Pas d’irrégularité, pas de piège.

– Les multiples de 100

  • 100 = sata
  • 200 = kaksisataa
  • […]
  • 900 = yhdeksänsataa

Notez bien la terminaison en -aa lorsqu’il est multiplié. A part ça il n’y aucune particularité.

– La combinaison de tout ça :

Rien de plus trivial ! Vous mettez tous les morceaux bout à bout, sans rien changer et ça donne par exemple :

862 = Kahdeksansataakuusikymmentäkaksi

Le finnois ne s’embête avec des choses aussi futiles que des tirets ou des espaces entre les centaines, dizaines et unités. C’est vrai que ça rendrait le mot un peu trop lisible…

Allez on s’en refait un autre pour le plaisir :

791 = Seitsemänsataayhdeksänkymmentäyksi

2) Les jours de la semaine

  • Lundi = Maanantai
  • Mardi = Tiistai
  • Mercredi = Keskiviikko (keski = milieu, viikko = semaine)
  • Jeudi = Torstai
  • Vendredi = Perjantai
  • Samedi = Lauantai
  • Dimanche = Sunnuntai

Pas très difficile à retenir et très pratique dans la vie courante.

Je vous laisse digérer tout ça en attendant la prochaine leçon qui sera consacrée à un thème très intéressant mais qui reste encore à déterminer.

8 Commentaires

Classé dans Linguistique

8 réponses à “Leçon de finnois #3 : nombres et jours de la semaine

  1. baert caroline

    trop compliqué , on vous laissera commander !!

  2. Bonjour, merci pour ces belles leçons qui soi disant passant ne sont pas si difficile que je l’imaginais . Y’en aura t’il une cinquième ou même plus?
    Merci d’avance

  3. Jacques

    Fort de mes cinq premiers cours de Finnois puis-je – sans me la péter – suggérer l’ajout d’un tréma sur le « ä » final de kymmentä ce qui respecterait la règle d’harmonie vocalique entre voyelles antérieures….pardon je ne le ferai plus c’est promis! 🙂

  4. Jacques

    Une remarque – en passant – qui ne m’était pas apparue en première lecture: si l’on regarde de près la manière d’écrire en toutes lettres le nombre 791 en Finnois on note une parfaite cohérence avec l’énonciation des nombres pratiquée par nos voisins Belges et Suisses à savoir « Sept cent nonante-et-un » ce qui n’est pas le cas d’un Français qui énoncerait quant à lui « Sept cent quatre-vingt-onze ». C’était juste pour le plaisir et sans intention 😉

  5. Pingback: Leçon de finnois#2 : Bonjour, merci, au revoir | Les Baert en Finlande

Répondre à baert caroline Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s