Archives mensuelles : janvier 2013

Curry de porc de Goa

Pour la peine une deuxième recette, fraîchement dégustée. Au menu ce soir : curry de Goa.

Attention, plat épicé!

Ingrédients

2 cuillères à café de graines de cumin, 2 cuillères à café de graines de moutarde, 1 cuillère à café de graines de cardamome, 1 cuillère à café de curcuma en poudre, 1 cuillère à café de cannelle en poudre, 1/2 cuillère à café de poivre noir en grains, 6 clous de girofle, 5 petits piments rouges séchés, 80mL de vinaigre blanc, 1 cuillère à soupe de sucre roux, 1 cuillère à café de sel, 80mL d’huile végétale, 1 gros oignon haché, 6 à 8 gousses d’ail pilées, 1 cuillère à soupe de gingembre frais râpé, 1.5kg de jarret de porc coupé en cubes de 3cm

Faire griller les épices et les piments à sec dans une grande poêle pendant 2 minutes jusqu’à ce qu’ils embaument. Réduire le mélange en poudre fine au mortier. Verser cette poudre dans un bol, ajouter le vinaigre, le sucre et le sel et remuer jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Faire chauffer la moitié de l’huile dans une poêle et faire légèrement dorer l’oignon pendant 5 minutes. Mixer au robot avec 2 cuillères à soupe d’eau froide. Incorporer ensuite à la pâte épicée. Mélanger soigneusement l’ail et le gingembre dans un bol avec 2 cuillères à soupe d’eau. Faire chauffer le reste d’huile dans un wok à feu vif et faire sauter le porc pendant une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’il soit bien doré. Procéder en plusieurs fois. Remettre toute la viande dans le wok, incorporer la préparation à l’ail, la pâte épicée et 250mL d’eau. Laisser frémir 1 heure à couvert, jusqu’à ce que le porc soit tendre. Retirer le couvercle, porter à ébullition et prolonger la cuisson 10 minutes en remuant souvent. La sauce doit épaissir légèrement. Servir le curry de porc accompagné de riz.

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie

Penne aux lentilles

Ah une recette, cela faisait longtemps!

Des saveurs méditerranéennes pour me rappeler mes origines.

Ingrédients

500mL de bouillon de volaille, 350g de penne, 80mL d’huile d’olive, 1 oignon émincé, 2 carottes coupées en dés, 3 branches de céleri coupées en dés, 3 gousses d’ail pilées, 3 cuillères à soupe de thym, 400g de lentilles en conserve rincées et égouttées, sel et poivre du moulin, parmesan râpé

Faire cuire les pâtes dans un grand volume d’eau  bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Egoutter et ajouter deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Faire chauffer le reste d’huile d’olive dans une sauteuse et faire brunir 10 minutes l’oignon, la carotte et le céleri à feu moyen. Incorporer deux tiers de l’ail et le thym et continuer la cuisson 1 minute. Verser le bouillon, porter à ébullition et laisser bouillir 10 minutes jusqu’à ce que le bouillon ait légèrement réduit et que les légumes soient tendres. Incorporer délicatement les lentilles et remuer jusqu’à ce qu’elles soient chaudes. Incorporer le reste d’ail, saler et poivrer généreusement; à ce stade le bouillon doit être légèrement sirupeux. Mélanger les pâtes à la préparation aux lentilles et parsemer de parmesan râpé.

5 Commentaires

Classé dans Gastronomie

9 mois

Ce mois-ci Eléonore est entrée dans le cercle très select des mammifères ayant passé plus de temps ex utero que in utero. A l’image du gouffre évolutif qui sépare l’embryon du nouveau-né, il y a un gouffre qui sépare le nouveau-né et l’enfant de 9 mois, et elle nous le prouve tous les jours. Elle est bien loin la petite crevette de 3 kg qui mange et dort en alternance. A présent la petite fille s’éveille, son caractère s’affirme, ses muscles développent et, conséquemment, les nôtres aussi. Elle gagne en autonomie, elle commence à comprendre ce qu’on lui dit, se renfrogne quand on la gronde mais devient aussi plus câline.

Si le mois dernier fut celui de la maîtrise de la position assise, ce mois-ci est celui de l’apprentissage du quatre-pattes. Et c’est une élève persévérante. Elle se dresse sur ses quatre membres et nous regarde tout sourire, l’air de nous demander : « et maintenant je fais comment ? ». Car c’est un peu ça le problème, elle n’a pas encore compris comment se mouvoir dans cette position (et pourtant Dieu sait si Julie a essayé de lui expliquer). Au mieux elle pousse sur ses bras et recule, ce qui, soyons honnêtes, n’est pas très commode pour éviter les obstacles.

Sur le plan aquatique elle fait également de gros progrès et semble éprouver un plaisir sans cesse renouvelé lors de nos séances de piscine du samedi matin. A présent elle commence à se lancer toute seule depuis le rebord de la piscine pour nous rejoindre, s’immergeant toute entière dans l’eau du bassin avant que nous la repêchions. Je ne cesse d’être émerveillé par cette confiance aveugle qui pousse un enfant de 9 mois à se jeter dans un bassin profond d’un mètre vingt sans avoir, ne serait-ce qu’une seconde, un doute sur le fait que ses parents vont le réceptionner avant qu’il ne se noie…

Côté mensurations nous avons des mesures fraîches du jour : 0,0079 tonnes pour 0,71 m et toujours deux dents.

Toujours aussi généreuse en sourire, toujours aussi poseuse devant l’appareil. Quelques photos de la mistinguette :

5 Commentaires

Classé dans Famille

Randonnée fluviale

Aujourd’hui c’est dimanche et comme tous les dimanche c’est l’occasion de faire une petite balade revigorante. Et ça tombe bien car aujourd’hui il fait beau… et froid. Moins froid que ces derniers jours, c’est vrai, mais suffisamment froid pour maintenir l’eau à l’état solide. Même celle qui coule à quelques centaines de mètres de chez nous en un ruban sinueux de 50 mètres de large et que les locaux appellent Aurajoki : la rivière Aura.

Inspirés par la vue des skieurs arpentant l’onde gelée, nous avons décidé de tenter l’aventure nous aussi et de faire ce qu’aucune personne saine d’esprit ne devrait faire dans l’ouest de la France : marcher au milieu d’une rivière glacée. Sauf qu’ici c’est la Finlande, qu’il a fait environ -20°C des trois deniers jours et que la neige fraîchement tombée de la nuit donne au paysage un air d’ailleurs. Dépaysement garanti à deux pas de la maison, sensation forte, le tout sous un ciel d’un bleu immaculé et en compagnie de notre invitée du moment : la désopilante Julie.

Voici quelques photos pour partager avec vous cette petite balade hors du commun :

8 Commentaires

Classé dans Quotidien

Soupe de poisson finlandaise

Pour se réchauffer quand il fait -24°C dehors, rien de tel qu’une recette typiquement finlandaise…

Ingrédients

Bouillon

3 cuillères à café de fumet de poisson, 1 litre et demi d’eau, 1 oignon jaune, 1 branche de céleri, 200g de fenouil, 1/2 cuillère à café de poivre blanc en grains, 2 feuilles de laurier, aneth

Soupe

500g de filet de saumon, 500g de pommes de terre, 2 carottes, 25g de beurre, 1 cuillère et demie de gros sel, 250 mL de crème liquide

Préparer le bouillon : mélanger tous les ingrédients dans une casserole, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 30 minutes. Laisser refroidir et filtrer. Peler pommes de terre et carottes et émincer les en gros morceaux. Faire fondre le beurre dans un fait-tout, ajouter les pommes de terre et les carottes et faire sauter pendant 5 minutes. Ajouter le bouillon et le sel. Porter à ébullition et laisser mijoter environ 20 minutes. Couper le saumon en cubes et ajouter à la soupe. Ajouter la crème liquide, de préférence de la crème d’avoine pour une recette 100% finlandaise, et laisser réchauffer doucement. Parsemer d’aneth ciselé. Servir avec du pain noir très dense au seigle, spécialité locale. C’est prêt!

DSC08890

6 Commentaires

Classé dans Gastronomie