Archives mensuelles : décembre 2013

Hyvää Joulua !

Merci à tous pour vos beaux cadeaux. On a passé un excellent Noël tous les trois. On va mettre les vacances à profit pour étrenner tout ça.

Terveisiä Suomesta !

5 Commentaires

Classé dans Famille, Quotidien

Eléonore, presque 20 mois…

Moikka,

quelques nouvelles fraîches de Finlande et surtout de notre petite Finlandaise qui fêtera juste après Noël ses 20 mois. Quand on se dit que dans 4 mois Eléonore aura déjà 2 ans (ce qui revient tout à fait au même nous sommes d’accord), ça nous impressionne quand même un peu plus!…

A Turku-city donc notre petite vie finlandaise est toujours aussi paisible et heureuse. Eléonore a été ravie de voir sa grand-mère maternelle pendant quelques jours. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, Mamé est rentrée en France jeudi dernier. Ou encore « Mamé, brrrrrm brrrrm (avec le signe pour avion), ménon, Papé » selon Eléonore qui a très bien compris que sa Mamé avait repris l’avion pour rentrer dans sa maison et y retrouver Papé.

Eléonore nous épate toujours autant par sa compréhension de tout ce qui l’entoure et de tout ce qu’on lui explique. Il est impossible de se figurer comment elle peut intégrer, par exemple, le retour de sa Mamé en France et le fait que maintenant on la reverra seulement sur Skype avant les prochaines vacances en France, mais il est sûr qu’Eléonore enregistre au moins très bien tout ce qu’on lui dit, et le retransmets comme un petit perroquet qui aurait bien appris sa leçon!

Niveau langage elle progresse assez rapidement ces derniers jours. La prononciation n’est pas toujours des plus exactes mais en tous cas elle essaie de répéter au mieux un grand nombre de mots dont les derniers : miettes, perles, balle, patate, parfait, draps, froid… Pas vraiment de champ lexical commun mais en tous cas on s’amuse bien à l’entendre s’entraîner.

Le caractère de mademoiselle s’affirme toujours, on rentre probablement dans la période d’opposition et d’affirmation démarrant vers 18 mois-2 ans. Mamé pourra témoigner de quelques crises assez mémorables lors de nos sorties shopping… Eléonore est aussi « légèrement » collée à sa mère en ce moment (euphémisme inside) et mène parfois un peu la vie dure à son papounet chéri qui prend tout ça avec beaucoup de recul et de philosophie. J’avoue que de mon côté ma patience (légendaire) ne suffit parfois pas à désamorcer toutes les situations.

Enfin au niveau des activités et jeux, Eléonore est complètement dans la phase de jeux dits d’imitation. Elle n’aime rien tant que jouer avec sa poupée, lui chanter des berceuses et la mettre au dodo (chhhhut poupéé dodo!), nous préparer du « théééééééé » (prononcé à la finlandaise) dans des petits gobelets plastiques (vivement la dînette en cadeau de sa Mamina pour Noël) et nous aider à lancer la machine à laver, ranger le linge, mettre le couvert ou faire la cuisine.

Pour preuve une série de photos prises cette fin de semaine et ce matin lors de la première vraie leçon de cuisine d’Eléonore, dispensée par son père, avec au menu la réalisation d’une recette historique de la famille Baert qui reconnaîtra à coup sûr les boulettes de Mamie Lud. Toute la transmission d’un patrimoine familial en somme…

Ayant cette fois réussi à faire mieux que deux photos floues, ratées sur lesquelles Eléonore fait la grimace, je vous laisse avec les photos. Bon week-end à tous!

 

4 Commentaires

Classé dans Famille

Des news

 – Mais dites moi, il ne se passe plus grand chose sur ce blog. 

– Ok, alors séance de rattrapage. Vous êtes prêt ?

On commence comme il se doit avec un petit point météo. En effet suite à quelques commentaires du type « alors ça va, vous arrivez à survivre sous 50 cm de neige, par -30°C et avec 45 minutes de soleil par jour ? » je me suis dit qu’il était grand temps de rétablir la vérité au risque de briser le mythe. Les températures ne sont pas encore meurtrières et elles oscillent entre -6°C et +5°C au gré des jours et de la course du soleil dans le ciel. Et oui car nous avons encore un soleil figurez-vous. Ce dernier daigne se lever vers 9h30 le matin et descend sous l’horizon aux alentours de 15h30 si bien qu’il fait nuit noire entre 16h et 17h selon la couverture nuageuse. Concernant la neige, elle a commencé à se déposer au sol depuis le 5 décembre. Timide au départ elle s’est installée un peu plus durablement depuis hier. Ce qui reste au sol ne peut raisonnablement pas être appelé manteau neigeux… disons feuille de sopalin. Triple épaisseur.

Eléonore (ou ‘Nonore, comme elle aime à se nommer elle-même) va très bien. Elle nous fait toujours autant rire. Ou peut-être de plus en plus, je ne sais pas trop. La grande nouveauté des dernières semaines c’est bien sûr le développement de son langage oral. Elle aime nommer les choses. Le plus souvent son mot est assez différent du vrai mot et c’est assez drôle à entendre. Par exemple le « sapin » se dit « shh shhh » sans aucune voyelle audible. Papy se dit « pati » ou « peuti ». Lorsque les mots n’ont que deux syllabes ça va encore mais au delà ça devient un peu rock’n roll. Par exemple un « pantalon » devient « pa-tou-pa-tou-pa-tou-pa-… » et on se demande si le mot finira un jour. Idem pour « potiron » et « papillon ».

Elle a également un mot valise qui désigne une tripoté de choses que nous avons appris à identifier. Il s’agit de « ya ». Alors c’est parti pour un petit lexique du ya :

« Yiiaaaaaaaaaaaaaaaa » avec 16 a s’entend surtout au milieu de la nuit ou au petit matin, sur un ton plaintif à vous déchirer le cœur…  et ça signifie que souricette est perdue. Yiiaaaaaaaaaaaaaaaa c’est le nom qu’elle a donné à son doudou.

« Ya-yaaaa ! » avec une accentuation marquée sur les deux « ya » (un peu comme si vous disiez « tadam ! ») signifie « Voilà ! ». Elle utilise ce mot en nous montrant le bol de purée vide pour nous dire « voilà! j’ai tout fini ! ». Elle le dit aussi depuis peu lorsqu’elle se réveille de la sieste.

« Yiiiia » est souvent accompagné du signe adéquat et signifie « chat ». Yiiiia est simplement son interprétation de miaou.

« Yaya » désigne les chaussettes. Comme je vous disais qu’elle aime énormément nommer les objets qui l’entourent elle ne rate jamais une occasion de pointer du doigt la moindre paire de chaussettes qui passe dans son champ de vision puis de nous regarder fièrement en s’exclamant « yaya ».

« Yaa » s’accompagne aussi d’un signe qui nous aide bien à comprendre de quoi il s’agit. En l’occurrence, du fromage.

Nous essayons de continuer à signer car ça reste très utile mais il faut bien admettre que plus Eléonore progresse en compréhension et plus nous perdons le réflexe de signer. Il faut dire qu’elle comprend pratiquement tout ce que nous disons. Même lorsque nous ne nous adressons pas à elle elle ne se prive pas de nous faire remarquer qu’elle a très bien compris tel ou tel mot en le répétant haut et fort. On verra bien comment les choses évoluent mais au rythme où elle va il se pourrait que les signes deviennent rapidement inutiles.

Côté échange international nous avons récemment accueilli Marie-Noël qui vient visiter sa fille et sa petite-fille pour une semaine. Au programme de la semaine : croisière en ferry, décoration du sapin de Noël et divers activités pour occuper nos quelques 6 heures de lumière journalière.

C’était Miko, votre correspondant français en direct de Turku.

3 Commentaires

Classé dans Quotidien