J’aime – J’aime pas

Sur une idée de Marjoliemaman, blogueuse que je suis assidûment, une liste des « j’aime-j’aime pas » depuis notre retour en France et notre installation temporaire à Toulouse.

J’aime pas :

  • les gens qui roulent vite +++ Est-ce spécifique à la région toulousaine? Est-ce que nous sommes trop habitués aux routes finlandaises où il faut bien le dire il n’y a pas grand monde?…
  • justement le monde, la foule, les gens dans les magasins, dans les rues du centre-ville de Toulouse, ou dans les couloirs de la clinique. C’est sûr ça nous change, notre vie en Finlande n’a probablement pas amélioré notre legère (hum hum) tendance à l’agoraphobie.
  • l’environnement très urbanisé. Toulouse est la quatrième ville la plus peuplée de France avec près de 450.000 habitants. Nous habitons toujours sur la commune de Toulouse mais déjà à plusieurs kilomètres du centre-ville et notre quartier pourrait vraiment s’assimiler à un petit « village » à part entière avec la place de l’église et ses petits commerces. Les abords directs de notre résidence ne sont pas désagréables en soi. Mais où qu’on porte le regard à plusieurs kilomètres à la ronde, on ne rencontre que barres d’immeuble, zones commerciales, périphériques, immenses ensembles de bureaux…
  • la « paranoïa » de retour. Qui nous pousse à rentrer la poussette dans la maison pour la nuit, fermer à clé quand on sort de chez nous… Cela pourra vous paraître bizarre mais en Finlande nous avons complètement perdu ce genre d’habitudes au quotidien. Certains de nos invités ont été surpris de voir que nous ne fermions jamais notre porte d’entrée à clés, même quand je vais faire les courses ou que je sors avec Eléonore pour une heure ou deux. Notre quartier en Finlande est très résidentiel, calme, et franchement depuis que nous sommes arrivés c’était comme une évidence. Tout comme les matins de froid, nous pouvons sans aucune crainte laisser la voiture tourner, moteur allumé, pendant une dizaine de minutes le temps de dégivrer, sur le parking situé à 30 mètres de chez nous, et sans avoir la voiture en vue. Notre voiture était même restée dévérouillée sur ce même parking pendant 4 semaines l’été dernier pendant nos vacances en France (poke mon mari 😉 ) et nous l’avions retrouvé à sa place. Je vous rassure, quand nous avons quitté notre maison pour les 4 mois à venir nous avons tout même verouillé la porte d’entrée.
  • le casse-tête administratif qui vient de commencer avec la prise en charge du suivi de la fin de ma grossesse à la clinique ici. Nous pensions pourtant avoir tout fait pour anticiper les choses et faciliter la situation avant de partir de Finlande. Se rendre compte que finalement tout cela n’a servi à rien et que tout est à refaire est légèrement frustant et décourageant… Du temps, de l’énergie, du stress en vue 😦

J’aime (pour finir sur une note positive!) :

  • la gentillesse des gens ici. Le premier jour de notre arrivée à Toulouse, nous avons croisé le chemin de personnes vraiment sympathiques. Lors de notre première balade dominicale à la base de loisirs de la Ramée juste à côté de chez nous, entre une gentille dame qui nous a abordé pour faire un brin de causette sur la météo entre autres (comme quoi il n’y a pas qu’en Bretagne que les gens sont passionnés par ce sujet), et un couple qui nous a offert des pâtisseries sur le chemin du retour, on s’est senti accueillis plutôt chaleureusement!
  • la boulangerie (et donc la baguette fraîche) à portée de poussette tous les matins. Eléonore est réellement devenue accro au « pain-baguette »,  le retour en Finlande s’annonce difficile…
  • le plaisir retrouvé de faire le marché, même au tout petit marché de Saint Simon le mercredi matin. En ce moment on se rue avec délice sur les fraises, miam!
  • le soleil qui a brillé ce we et les températures estivales pour nous résidents en Finlande (à savoir au dessus de 20°C pour nous c’est l’été 🙂 ). Bon depuis hier la grisaille et la bruine ont fait leur retour, on se croirait en Bretagne!… Mais le soleil devrait rapidement revenir. Bientôt je suis sûre que l’on se plaindra de la chaleur toulousaine.
  • le fait d’être plus proche des amis et de la famille, avec de bons week-end et des vacances animées en perspective.

 

 

2 Commentaires

Classé dans Divers, Voyage

2 réponses à “J’aime – J’aime pas

  1. anne baert

    Helas oui cecile en france tu dois tout mettre sous cle !!!tout a change depuis quelques annees avec la montee de la delinquance !!!! Et je ne parle meme pas de paris !!! C est certain que vous etes plus heureux en finlande !! Mais tu as quand meme de bons cotes en france !!! La bonne cuisine , les terroirs , le bon vin , !!!!
    Bon sejour quand meme et surtout que tout se passe bien pour l arrivee de numerobis !!!
    Plein de bisous a vous trois !!
    Anne

  2. Nimi

    J’y crois pas pour les démarches administratives et en même temps je ne suis même pas étonnée malheureusement… C’est une galère sans nom… j’espère que ça va générer trop de stress… Les points « J’aime pas » sont assez compréhensible 🙂 Bisous et à tout vite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s