Archives mensuelles : mars 2015

La chambre des enfants

Comme je vous l’annonçais ici, depuis quelques temps nos deux chères petites têtes blondes partagent la même chambre. Après un mois de cohabitation le bilan est très positif! Eléonore a cessé tout réveil intempestif nocturne depuis que son frère dort avec elle. Côté Gabriel il y a clairement du mieux. Même s’il y a encore quelques cafouillages, Gabriel dort plus longtemps, se rendort seul plus facilement et ne tète plus qu’au petit matin. Bref, on est sur la bonne voie.

Evidemment les joies de la cohabitation fraternelle, ce sont aussi des siestes ratées ou écourtées pour Gabriel en raison de l’irruption bruyante de sa soeur (qui fait tout pour le réveiller…) dans la chambre. Mais au final, nous sommes contents d’avoir sauté le pas, les enfants semblent ravis de partager cet espace rien que tous les deux, et nous, nous ne sommes pas mécontents d’avoir retrouvé une chambre parentale digne de ce nom (sans mioche dedans quoi!).

Un petit avant-après en photos s’impose :

6 Commentaires

Classé dans Famille, Quotidien

8 mois

8 mois déjà. Et je me revois, comme si c’était hier, au début du mois de juillet dernier, dans la chaleur toulousaine, à attendre désespérement que tu te décides à arriver. Alors que toi, tu profitais pleinement de ces derniers jours passés au chaud dans mon ventre. 8 mois déjà, et le temps qui s’est écoulé depuis ta naissance sera bientôt plus long que celui durant lequel je t’ai porté en moi. 8 mois déjà, et tu ne t’arrêtes pas de bouger, de crapahuter, de remuer, tant et si bien que tu te tiens déjà fièrement et solidement debout sur tes petits pieds potelés.

8 mois, hé oui, Gabriel fête déjà son huitième moisiversaire aujourd’hui! C’est un petit garçon en pleine forme (bye bye les virus hivernaux, ouf!) et très dynamique, que les dents rendent parfois un peu grognon mais qui est toujours plein de joie de vivre. Depuis le mois dernier, notre cher petit a consolidé ses bases en station verticale. Sa grande passion dans la vie, c’est bien de se mettre debout, partout, tout le temps: en s’accrochant aux chaises, au canapé, aux barreaux de son lit, à nos bas de pantalons, et même à l’aspirateur… Il commence aussi à se déplacer en longeant les radiateurs par exemple, et se lâche d’une main pour attraper des jouets à ses pieds ou nous tendre les bras.

La grande nouveauté de ce dernier mois, c’est que nos deux enfants partagent désormais la même chambre! Après une n-ième nuit pourrie-moisie pour cause de réveil de Gabriel toutes les deux heures (really?!?) et d’appels d’Eléonore en pleine nuit car elle « a peur », la décision fut prise de déménager le lit de Gabriel dans la chambre DES enfants. A l’origine nous comptions attendre que Gabriel fasse ses nuits (haha…) pour l’installer avec sa soeur. Mais à 7 mois passés il a fallu se rendre à l’évidence que nous pouvions toujours attendre… J’y reviendrai bientôt plus en détails dans un prochain article mais je peux juste vous dire que tout se passe bien, que les nuits s’améliorent, et que l’on reprend espoir sur le fait que Gabriel fasse ses nuits avant son adolescence.

Côté diversification aussi les choses ont évolué. Gabriel ouvre la bouche (enfin!!) pour avaler des quantités de purées moindres que celles ingurgitées par sa soeur au même âge (avec le recul celle-ci était vraiment un gouffre sans fond, même si elle n’a pourtant jamais été bien épaisse…), mais des portions décentes tout de même.  Ce petit bonhomme a toujours un goût prononcé pour le fromage à pâte molle genre brie (si, si on trouve du brie même en Finlande!) et une aversion que nous arrivons à vaincre petit à petit pour les compotes.

Comme nous l’avions fait avec Eléonore, nous avons commencé depuis quelques semaines à pratiquer avec Gabriel le « babysign » (petit rappel ici pour ceux qui ne suivent pas). La tâche s’avère un peu plus ardue qu’avec Eléonore car premièrement il faut bien dire que nous sommes moins assidus dans les signes et qu’il nous faut parfois faire des efforts pour penser à signer une action avant de l’éxécuter. Le temps que les automatismes reviennent peut-être? Et deuxièmement Gabriel est un petit garçon bien moins attentif que ne l’était sa soeur et il est tout simplement parfois très difficile de capter son attention et son regard pour lui signer quelque chose… Cela dit nous persévérons avec plaisir car nous avions adoré pouvoir profiter de ce mode de communication avec Eléonore. Et le 12 mars dernier, Gabriel nous a quand même gratifié de son tout premier signe, signe universel que tous les bébés reproduisent car tous les adultes le « signent » même sans le savoir : il m’a fait « au revoir » de la main alors que je me retournais pour lui faire signe avant de partir faire les courses 🙂

Enfin s’il fallait rajouter quelques données statistiques à l’étude du spécimen Gabriel, je vous donnerais ses dernières mensurations prises en début de semaine lors de sa visite médicale à la neuvola : 8.940 kg pour 71 cm.  Un beau bébé qui n’en est déjà presque plus un!

 

 

10 Commentaires

Classé dans Famille

Fin d’hiver…

Ces derniers jours, ces dernières semaines, je suis un peu en panne d’inspiration pour écrire sur le blog. Plus exactement ce n’est pas l’inspiration qui me manque, j’ai toujours sous la main une liste (#maniaquedeslistes) d’idées d’articles à publier, mais c’est plutôt la motivation qui pèche et j’ai du mal à prendre le temps de venir écrire ici.

Alors pour se remettre doucement en selle, je vous propose une série de photos prises ce matin aux abords de chez nous. Depuis le début de la semaine nous profitons d’un soleil radieux et du ciel d’un bleu que je trouve si typiquement finlandais. La nature est encore au point mort (en même temps il faisait -6 degrés ce matin…) mais on peut déjà observer les bourgeons sur les branches des arbres à feuilles caduques qui restent, pour l’instant encore, désespérement nus.

Les petits passereaux migrateurs sont revenus depuis déjà quelques semaines et s’en donnent à coeur joie pour chanter à plein poumons. Nous avons d’ailleurs remis « en service » la mangeoire à oiseaux accrochée au cabanon et à travers la fenêtre de la cuisine nous pouvons nous adonner à l’observation ornithologique. Le jardin est encore en stase hivernale mais nous pensons d’ores et déjà aux plantations diverses que nous allons pouvoir enfin réaliser cette année, après deux saisons printemps-été passées respectivement aux Pays-Bas et en France.

Fleurs et plantes aromatiques nous font grandement envie, vivement l’arrivée de températures propices à la plantation. Des boutures de ma prolifique aloe succulente attendent sagement dans leurs petits pots bien à l’abri derrière les vitres de pouvoir sortir sur la terrasse profiter du grand air. Et pour qu’Eléonore puisse déjà recommencer à profiter de notre petit bout de jardin, nous avons récemment investi dans un bac à sable qui fait le bonheur de notre grande fille. Nul doute que notre petit garçon pourra l’y rejoindre d’ici quelques mois pour des constructions endiablées de châteaux de sable et des préparations de dînettes croustillantes.

5 Commentaires

Classé dans Famille, Quotidien