Archipel de Turku

L’archipel de Turku composé de près de 20.000 îles est un des joyaux de la nature finlandaise. Situé au large de Turku, l’archipel s’étend de Kimito au sud-est jusqu’à Kustavi au nord-ouest. Ces paysages marins où l’eau et la terre s’entremêlent jusqu’à ne plus savoir si on se trouve sur une île ou sur le continent, si on contemple un lac paisible ou la très calme mer Baltique, font probablement partie des plus beaux de Finlande.

Depuis notre arrivée ici nous n’avons pas pris le temps de profiter beaucoup de ce petit bout de paradis pourtant à portée de notre main. Nous avions tout de même eu un bel aperçu de ce que peut être l’archipel en faisant en 2012 une excursion au départ de Kasnäs située à l’extrême pointe sud-est de l’archipel. La présence des parents de Nicolas en Finlande en ce moment nous a permis de réparer un peu les choses! Le week-end dernier nous avons donc embarqué enfants, maillots de bain et vestes polaires (n’oublions pas que nous sommes en Finlande) pour deux jours et une nuit dans l’archipel.

Un itinéraire partagé entre des routes serpentant à travers les îles et des bacs gratuits pour sauter d’île en île permet de visiter la totalité de l’archipel en une boucle de 250 km. Cependant afin de prendre notre temps nous avons préféré faire le tour de la « petite boucle » au départ de Turku, en passant par Pargas puis Nagu, Hanka, Rymättylä, Naantali et enfin retour à Turku.

Samedi matin nous avons donc pris la route sous le soleil direction l’île de Nagu où nous avions réservé un B&B pour la nuit. Après environ 40 minutes de route et 3 ponts nous permettant déjà de quitter le continent nous avons pris le bac Sterna qui en quelques minutes nous a déposé sur l’île de Nagu.  Petit tour sur le très mignon port de plaisance, pieds dans l’eau et escalade sur les rochers pour Eléonore pendant que Gabriel prenait sa pause déjeuner dans la poussette sur la sable face à la mer. Ensuite les grands ont déjeuné en terrasse sur le port au restaurant L’Escale (oui en français dans le texte!), endroit que nous recommandons chaudement : plat savoureux, accueil charmant et comme très souvent ici restaurant très « kids friendly » avec chaise haute, jeux pour enfants dans un petit coin de l’entrée et matelas à langer dans les toilettes.

Après ce déjeuner roboratif nous avons repris la route pour quelques kilomètres afin de nous rendre au Grännäs B&B. Halte resposante au beau milieu des champs, sieste pour les uns, petit tour du propriétaire pour les autres et installation dans nos chambres pour la nuit. Après le goûter, direction la plage privée de l’hôtel à quelques minutes à pied, où nous avons profité d’une fin d’après-midi au bord de l’eau, sans un souffle de vent et sous la douce caresse du soleil finlandais de cette fin de printemps : idyllique! Les plus courageux (i.e. les plus petits) se sont même jetés à l’eau! Gabriel découvrant les joies de la plage pour la première fois était hilare et surexcité, et ne se serait certainement pas laissé arrêter par les 13 ou 14 degrés max de l’eau!…

Après un dîner bien mérité pour les enfants, un coucher un peu difficile mais géré de main de maître par Super Daddy, nous avons fini cette belle journée dans le jardin à l’ombre des pommiers en fleurs. Enfin, les réveils très matinaux des enfants ces derniers temps, la fatigue accumulée et l’invasion des moustiques en fin de soirée ont eu raison de nous et las, nous avons retrouvé nos lits pour tomber dans les bras de Morphée après ce samedi bien rempli.

Au réveil le lendemain, il nous a fallu malheureusement admettre que les prévisions météorologiques étaient pour une fois justes… La pluie et le ciel gris nous attendaient. Après un petit-déjeuner à l’hôtel nous avons donc repris la route, enfin plutôt le ferry qui en une petite heure nous a amené à Hanka. Quel dommage pour le temps! Avec un brin de soleil la traversée sur le pont nous aurait permis de profiter encore des îles de l’archipel, parfois simples bouts de rochers, qui se laissent admirer jusqu’à perte de vue. Cela dit, même sous la pluie le retour par Rymättylä fût agréable. La route sillonne l’île entre champs, fermes et bords de mer et laisse encore entrevoir la faune qui peuple les lieux. Cormorans, hérons et lièvres sont certainement plus nombreux que l’homme ici!

Pas d’arrêt donc sur la route du retour jusqu’à Turku, mais de beaux souvenirs et de belles images, et définitivement un goût de trop peu pour ce petit bout de paradis que nous retournerons certainement explorer avec plaisir.

1 commentaire

Classé dans Turku

Une réponse à “Archipel de Turku

  1. Ninie

    Waow!! Les paysages sont magnifiques et les ptits lous à croquer!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s