Archives mensuelles : août 2015

Pâtes au citron et halloumi

Nous sommes assez adeptes des recettes veggie. En voilà donc une que nous affectionnons particulièrement. Rapide, simple et savoureuse, la combo gagnante!

Ingrédients (4 personnes)

400 g de tagliatelles, 200 g de fromage halloumi, 2 gousses d’ail pilées, le zeste d’un citron jaune, 4 càs d’huile d’olive, sel, poivre, 3 càs de basilic frais ciselé

Faire cuire les pâtes. Pendant ce temps, couper le fromage en dés et faire revenir dans une poêle anti-adhésive jusqu’à ce qu’il soit doré. Réduire le feu puis ajouter le zeste de citron, l’ail pilé et l’huile. Egoutter les pâtes et verser dans la poêle avec le jus de citron. Mélanger et laisser réchauffer quelques instants. Saler, poivrer et parsemer enfin de basilic frais ciselé.

DSC04970

 

1 commentaire

Classé dans Gastronomie

Grandes vacances…

Demain à l’aube nous allons prendre l’avion pour rentrer en France pour de longues vacances. Après avoir savouré une fin d’été des plus ensoleillées à Turku, nous prolongeons encore un peu l’été et profitons du deuxième mois de congé paternité de super-Daddy pour passer 5 semaines à faire le plein de famille et d’amis.
Après des retrouvailles familiales et amicales en Bretagne nous partirons deux semaines en Espagne avec ma belle-famille. Pieds dans l’eau et châteaux de sable, ce sera l’occasion de faire durer encore l’été. Puis après un passage dans la région lyonnaise pour voir mes soeurs, nous remonterons doucement vers Paris pour y reprendre l’avion le 1er octobre.
Après avoir apprécié ce premier véritable été passé à Turku, et profité de la météo exceptionnelle de ce mois d’août, à notre retour l’automne sera déjà là. Les feuilles seront tombées, le jour aura encore bien raccourci et peut-être aurons nous déjà des premières gelées…
D’ici là shorts et tee-shirts sont toujours de mise! En route pour les grandes vacances 🙂

3 Commentaires

Classé dans Quotidien

Luostorinmäki, le musée de l’artisanat

Eléonore enfin remise de sa semaine de fièvre due à un vilain virus estival, nous nous sommes empressés de profiter de notre dernier week-end à Turku avant le grand départ en vacances pour aller découvrir le musée de l’artisanat de la ville.

En 1827, le grand incendie de Turku ravagea la quasi totalité de la ville à l’exception de la colline de Luostorinmäki. Les vieilles maisons en bois de ce vieux quartier ouvrier ont été rachetées par la ville et constituent maintenant un endroit unique ou le temps s’est arrêté au début du XIXème siècle.

Le musée met en avant les petits métiers de l’ère pré-industrielle et nous avons pu ainsi découvrir les échoppes de l’horloger, du sellier, du charpentier ou encore la boutique d’orfèvrerie et la poste du village. Puisque ce week-end se tenaient les journées de l’Artisanat, nous avons eu la chance de rencontrer toutes sortes d’artisans, venus pour un temps faire revivre leur métier comme il y a une centaine d’années. De nombreux ateliers pour les enfants étaient également proposés, et Eléonore a eu la joie de fabriquer un petit bateau en écorce de sapin avec le charpentier et de découvrir des techniques de peinture à l’eau et à l’huile utilisées pour décorer les couvertures des livres anciens.

Vaincus par deux heures de déambulation dans Luostorinmäki, et par la chaleur écrasante de ce début d’après-midi, nous avons repris le chemin de la maison non sans nous promettre d’y revenir afin de découvrir le reste de ce vaste musée dont nous n’avons visité qu’une grosse moitié des maisons.

Après une petite sieste express en voiture, les enfants ont finalement pu se rafraîchir dans le jardin, à l’ombre des bouleaux et sous la douche improvisée de l’arrosoir. Quel beau mois d’août en Finlande!

1 commentaire

Classé dans Quotidien, Turku

Nouvelle moussaka

Une recette de moussaka revisitéé qui a fait ses preuves, même auprès de mon mari qui n’aime pas les aubergines. C’est dire!

Ingrédients (4 personnes)

4 aubergines, 400 g de gigot cuit (ou à défaut de viande de boeuf hachée), 1 boîte de tomates pelées, 20 cl de crème fraîche épaisse, 100 g de feta, 1 oignon, 1 gousse d’ail haché, 1/2 bouquet de menthe fraîche, 1/2 bouquet de persil plat, 5 cl de vin blanc sec, huile d’olive, sel, poivre

Piquez les aubergines de toutes parts avec une fourchette et placez-les au four préchauffé à 200°C pendant au moins 45 minutes. Laissez tiédir.

Epluchez l’oignon et hachez-le. Faites chauffer 2 càs d’eau dans une poêle à revêtement anti-adhésif. Faites-y revenir le hachis d’oignon à feu doux. Ajoutez le vin blanc sec, puis les tomates pelées. Salez et poivrez. Faites réduire à feu doux pour obtenir une purée épaisse. (Si vous utilisez de la viande hachée, faites la cuire à la fin dans la sauce tomate.)

Coupez le gigot en gros morceaux. Ciselez la menthe fraîche et le persil plat. Placez le gigot dans le bol d’un robot avec l’ail, salez, poivrez et mixez pour obtenir un hachis. Mélangez-le avec la purée de tomate et les herbes ciselées. Gardez au chaud à feu doux.

Coupez les aubergines en deux dans la longueur et récupérez leur chair avec une cuillère. Mettez dans le bol du mixer, salez, poivrez et arrosez d’un filet d’huile d’olive. Mixez quelques instants pour obtenir une purée homogène.

Dans une petite casserole, faites chauffer la crème fraîche avec la feta. Fouettez sans arrêt, puis laissez épaissir quelques minutes.

Répartissez la mousse d’aubergines dans un plat à four, puis le hachis de tomates à la viande. Recouvrez de mousse de crème fraîche à la feta. Poivrez, puis repassez au four à 175°C pendant une vingtaine de minutes jusqu’à ce que la moussaka soit chaude.

 

1 commentaire

Classé dans Gastronomie

Coucher de soleil à Ruissalo

Comme hier j’ai commencé ma journée en admirant (quasiment) le lever du soleil au bord de l’Aura, je me suis dit que l’idée d’aller voir le coucher du soleil en bord de mer me permettrait de boucler la boucle!

Une fois les enfants couchés, j’ai donc pris la route vers l’île de Ruissalo (accessible par un pont de quelques dizaines de mètres depuis le continent) pour assister à un beau coucher de soleil après une journée tout aussi belle.

Deux mois après le solstice d’été les nuits finlandaises redeviennent maintenant réellement noires et le soleil se couchait hier vers 21h15. Arrivée sur les lieux vers 20h30 j’ai pu profité des derniers rayons du soleil qui en quelques dizaines de minutes est descendu sous la ligne d’horizon consistuée de … sapins! Hé oui j’avais beau être au bord de la Baltique, la géographie de l’archipel fait que mer et terres sans cesse s’entrecroisent et que l’horizon est à perte de vue occupé par une île plus ou moins vaste, parfois juste un bout de terre perdu en mer. Il est donc, à moins humble avis, impossible de voir le soleil se coucher dans la mer ici… A moins de naviguer jusqu’aux îles Åland, ou presque!

Peu importe, la tranquillité de la plage à cette heure-ci, le bleu profond de la mer et le ciel se parant peu à peu de jaune pâle, de rose et pour finir d’orange couleur de feu ont largement suffi à régaler mes yeux pour cette douce soirée d’été.

Poster un commentaire

Classé dans Quotidien, Turku