Winter solstice

Une des questions qui revient le plus lorsqu’on me demande comment se passe la vie en Finlande est : « C’est comment l’hiver là-bas ? Vous ne voyez pas le soleil pendant deux mois ? »

Désolé de briser vos fantasmes mais le soleil ici, à Turku, continue de se lever même au solstice d’hiver. Par contre il vrai que cette saison est marquée par une certaine sombritude ambiante. Le soleil se lève tard, s’élève péniblement au dessus de l’horizon (même à son zénith) puis se couche tôt dans l’après-midi. Ajoutez par la dessus une météo toute en nuages et pluie et vous avez une atmosphère parfaite pour un clip de doom metal (dont les finlandais raffolent, donc c’est raccord).

Hier cependant, le soleil nous a fait l’honneur de montrer sa face. J’ai donc tout naturellement empoigné mon appareil photo pour vous livrer un petit reportage sur « La luminosité diurne dans le sud-ouest de la Finlande au solstice d’hiver ». Au passage j’en profiterai pour développer quelques photos de l’astre afin de me les coller en patch histoire de tenir le coup jusqu’en mars sans Prozac. Et si j’ai le temps je changerai le titre de mon reportage.

Notre histoire commence un beau matin, à Turku (latitude 60,4°N). Il est sept heures quarante et la nuit commence à céder du terrain. Le ciel est dégagé et la clarté de l’aurore a chassé les dernières étoiles. Seuls Vénus et Jupiter s’accrochent encore à la voûte céleste avant de disparaître… à l’instar du lyrisme un peu cliché de ce paragraphe.

20151123_074350

7h40 – Côté Sud – La photo donne une fausse impression de clarté. En vrai il fait encore très sombre.

Aux alentours de huit heures on devine que quelque chose tente péniblement de dissiper les ténèbres… mais quelque chose de timide. Entre huit et neuf le ciel passe lentement du bleu nuit profond au bleu nuit moins profond. La preuve ci-dessous avec un cliché pris à 9h15. La luminosité sur l’image est aussi fidèle à la réalité que possible. Notez tout de même qu’il s’agit de la portion nord du ciel.

DSC06332

9h15 – Côté Nord – C’est pas franc du collier

Côté Est à la même heure : l’épicentre du phénomène :

DSC06333

9h15 – Sud-Est – Ah, il semblerait qu’il se passe quelque chose ici.

Bien. Il est neuf heures passées et si je voulais lire un livre dehors je pourrais certainement le faire -sans me ruiner la rétine- s’il n’y avait pas une forêt entre la source de lumière et moi. Faisons maintenant une ellipse et propulsons-nous une heure plus tard pour voir comment les choses ont évolué.

Dix heures vingt, le soleil a enfin percé l’horizon. Enfin je devine, parce qu’il y a comme un petit problème avec l’horizon en Finlande : 78% de la surface du pays étant occupée par la forêt, lorsque vous cherchez l’horizon il a vachement de chance pour qu’il y ait une rangée d’arbres devant. En somme je peux dire qu’à 10 heures 20 le soleil à dépassé l’horizon, mais pas la cime des arbres.

DSC06341

10h20 – Mais laissez-moi voir ce soleil bordel !

Un peu plus tard nous réussissons à trouver un espace où les arbres n’obstruent plus l’horizon, et là paf, c’est l’overdose instantanée de vitamine D.

61853220

DSC06346

10h25 – On sentirait presque les vents solaires tellement c’est puissant. (NB : pour que la photo ne ressemble pas à un monochrome de Whiteman j’ai dû utiliser des réglages qui assombrissent énormément la luminosité ambiante. Le but du photographe était de montrer au mieux la position du soleil dans le ciel).

Le bilan de cette matinée c’est que le soleil a mis environ 3 heures pour passer de vague lueur lointaine à « je dépasse l’horizon (et les arbres) ». A cette période de l’année la matinée entière semble être une aurore poussive et paresseuse. Et ça c’est quand il fait beau. Par temps couvert on dirait juste que le ciel est éclairé par une ampoule basse consommation 45 W qu’on vient d’allumer.

Mais soyons honnête, une fois le soleil levé la luminosité est fort agréable et pas franchement différente ce celle que l’on connaît en France à la même saison. J’en veux pour preuve ce cliché pris à 13 heures, soit au zénith. Les plus observateurs d’entre vous ne manquerons pas de noter l’ombre de 50 mètres de long qui engloutit littéralement le quartier et qui est due à :

  1. Un nuage
  2. Une montagne
  3. La forêt… toujours la forêt
  4. Un immeuble de 4 étages
DSC06348

13h00 – Nord – Il fait beau

Je trouve qu’il y a une certaine ironie dans cette photo si on considère que l’ombre de la forêt (oui, pour ceux qui n’ont pas suivi c’était la réponse 3) se termine tout juste au pied de l’autre forêt. Le quartier étant plus ou moins ceint d’arbres on se retrouve -à cette période de l’année- dans une cuvette qui ne reçoit plus la lumière du soleil. Le soleil est en fait tellement bas dans le ciel qu’un simple Playmobil projette une ombre de la taille d’un bus. Bas comment, vous demandez-vous ? Bas comme ça :

13h00 - Sud - Ah oui, c'est très très bas

13h00 – Plein Sud, au zénith – Ah oui, c’est assez bas tout de même

J’ai fait des petites recherches sur la mesure du zénith et, sur la photo précédente, le soleil se situe à environ 6° au dessus de l’horizon. Le même jour à Paris, au zénith on pouvait voir un concert de Patrick Bruel le soleil culminait à 17° au dessus de l’horizon, soit à la louche, trois fois plus haut. Pour le respect de la parité je me dois de préciser qu’à Marseille cette mesure était de 23°.

DSC06357

13h01 – Des p’tits bouleaux d’hiver

Après le zénith les choses s’accélèrent car il ne faut pas longtemps au soleil pour redescendre sous les arbres (puis l’horizon). La diminution de luminosité se fait ressentir dès  14 heures 30. A 15 heures la lune est parfaitement visible dans le ciel qui a commencé à prendre une teinte crépusculaire.

15h00 - Façade Est - Mais pourquoi un parking ?

15h00 – Façade Est – Mais pourquoi un parking ?

D’après les services météorologique officiels le coucher de soleil a eu lieu à 15h20. Et c’est non sans une certaine fierté que je peux dire « j’y étais ». Avec mon appareil photo braqué vers l’ouest en ce jour le plus court de l’année, à l’heure précise où le disque solaire disparaissait sous la ligne d’horizon…

DSC06364

15h19 – Sud-Ouest – Admirez la majesté de ce lampadaire

Le crépuscule traîne un peu et vers 16 heures la nuit commence doucement. Les étoiles s’allument progressivement dans le ciel et la nuit devient totalement noire aux alentours de 17 heures. Mais ça, c’est quand il fait beau…

5 Commentaires

Classé dans Quotidien

5 réponses à “Winter solstice

  1. Nimi

    Le plaisir d’avoir lu ce post ! 🙂

  2. Ninie

    Quel suspens!! le lecteur est suspendu à ton récit bigrement passionnant, parsemé de blagounettes! 🙂

  3. Gaultier

    Salut Nico!
    je découvre ton blog (merci fessebouc :p)
    j’aime beaucoup ton style d’écriture humoristico-scientifique, va falloir que j’approfondisse mes connaissances sur la Finlande grâce à toi 🙂

    ton article est très intéressant en tous cas!

    bises à toute la famille!

    • Miko

      Salut Gaultier,
      Content que ça te plaise. La bonne nouvelle c’est que tu as 3 ans d’archives à parcourir. Tu devrais trouver des trucs sympas.
      Bises à vous 4.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s