Archives mensuelles : avril 2016

4 ans

4 ans, c’est peu. 4 ans, sur 33 c’est presque rien. 4 ans, et se souvenir de ce 28 avril 2012 dans ses moindres détails, ou presque.

4 ans, comme si tu avais toujours été là. 4 ans, à ne pas se souvenir à quoi ça pouvait bien ressembler « avant ». 4 ans, comme une éternité.

Comme une vérité universelle. Comme un petit être qui débarque avec une vie devant soi, créée de toute pièce à partir de rien. A partir de tout. De nous. D’amour. Comme si ça devait être écrit.

Ma grande, qui prend déjà le large sans te retourner lors de nos promenades d’après goûter dans les bois. Ma grande, qui est si curieuse de tout et nous demande « pourquoi » approximativement 256 fois par jour. Ma grande, futée, drôle, sensible, qui sait nous (moi, ton père, ton frère) faire tourner en bourrique en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ton prénom. Mon aînée à jamais, qui me fait découvrir avec plaisir que j’aime les balades avec toi main dans la main en discutant de tout et de rien, autant que j’aime sentir le souffle d’un nourrisson au creux de mon cou. Toi avec qui il nous reste tant de chemin à découvrir, tant de premières fois de parents à accomplir.

Tu as soufflé fièrement tes 4 bougies cet après midi, et si précipitemment que nous n’avons même pas eu le temps de commencer à chanter. Il a même fallu faire une deuxième prise pour la photo. Le soleil radieux de ce matin s’est finalement caché derrière les nuages cet après-midi mais cela n’aura entamé en rien cette journée un peu spéciale, pleine de cadeaux, de douceurs sucrées, de présences, et de mots d’amour pour mon rayon de soleil depuis 4 ans.

8 Commentaires

Classé dans Famille, Quotidien

Tarte au renne fumé et oignon rouge

Un délice de tarte salée aux saveurs d’ici mais que vous pourrez adapter en remplaçant le renne fumé par de la viande des grisons par exemple, ou encore par du magret de canard séché.

Ingrédients

Pâte : 150 g de beurre, 3 dl d’emmental râpé, 2 dl de farine de froment, 1/2 càc de levure chimique, 3/4 dl d’eau

2 oignons rouges, 3 gousses d’ail, 1 càs d’huile d’olive, 100 g de renne fumé, 3 oeufs, 2 dl de crème liquide, 1 dl de lait, 2 dl d’emmental râpé, 1 càc de thym, sel, poivre

Mélanger dans un saladier le beurre coupé en morceaux, le fromage râpé, la farine et la levure. Ajouter l’eau et pétrir jusqu’à former une boule. Réserver au frigo pendant 1 heure minimum. Etaler la pâte entre deux feuilles de papier cuisson et disposer sur un plat à tarte. Recouvrir de pois secs ou à défaut de grains de riz pour éviter que la pâte ne gonfle durant la cuisson à blanc. Faire cuire le fond de tarte à 225°C pendant 10 minutes environ.

Peler et émincer les oignons. Faire revenir à feu doux avec un peu d’huile d’olive jusqu’à ce que les oignons compotent. Couper le renne fumé en lanières. Casser les oeufs dans un saladier, ajouter la crème, le lait, le fromage. Saler et poivrer. Mélanger.

Disposer les oignons sur le fond de tarte précuit, disposer les lanières de renne fumé et verser l’appareil dessus. Baisser le four à 180°C et poursuivre la cuisson 30 à 40 minutes jusqu’à ce que la tarte soit bien dorée.

DSC06820

4 Commentaires

Classé dans Gastronomie

Balades printanières

Depuis quelques semaines le temps plus clément de ce début de printemps nous permet de sortir tous les jours après le goûter. Sous un ciel plus ou moins bleu. Avec des températures plus ou moins douces. Et donc plus ou moins couverts…

Quelque soit l’équipement, nous profitons du grand air et de la nature qui renaît lors d’une marche dans les bois qui jouxtent la maison et au bord de l’Aura toute proche. Les enfants deviennent assez grands pour marcher de mieux en mieux. Et surtout de plus en plus longtemps. Même Gabriel est désormais capable de marcher (à petite allure bien sûr) pendant une bonne heure sans protester. Je profite de cette autonomie cela va sans dire!

Quelques petits conseils tout de même si vous envisagez une balade avec mes enfants. Pensez à prévoir :

  • du temps. Entre les arrêts pour cueillir des fleurs, ramasser des bâtons, observer les différents animaux rencontrés sur le chemin (oiseaux, chiens, chevaux…), regarder les hélicoptères ou les avions dans le ciel, ou simplement rester en admiration devant le fleuve… ne soyez pas pressés!
  • un sac poubelle. Mes enfants, pour mon plus grand bonheur, mais parfois à la limite de ma patience, sont des éboueurs nés. Innombrables mégots de cigarette, morceaux de plastique ou vieux bouts de papier, rien n’échappe à leurs yeux de lynx. Mieux qu’une chasse au trésor, ils en viennent même à se battre pour ramasser en premier le déchet tant convoité!
  • un paquet de mouchoirs. Un nez qui coule. Un garçon à essuyer après être tombé dans un fossé. Plein d’eau (le fossé) (et donc le garçon). Ou encore le même garçon qui ramassant des fleurs au bord du sentier en profite pour, au passage, mettre les mains dans la crotte de chien, les occasions ne manquent pas de se servir d’autre chose que d’une manche de pull pour nettoyer ces petits sauvageons…

5 Commentaires

Classé dans Famille, Quotidien

Dîner Top Chef #4

Pour ce nouveau numéro de notre dîner Top Chef, nous avons eu envie de faire un menu aux saveurs asiatiques.

Entrée :  Soupe pimentée aux crevettes.

DSC06885

Ingrédients (pour 6 entrées ou 4 plats)

400 g de crevettes entières (type gambas), 3 blancs de citronelle, 3 tranches minces de gingembre, 3 à 5 petits piments rouges frais, 3 feuilles de kaffir, 2 càs de nuoc-mâm, 2-3 oignons nouveaux émincés (tiges comprises), 70 g de champignons de Paris, 3 càs de jus de cirton vert, 1-2 càs de sambal oelek (purée de piments indonésienne)

  • Décortiquez les crevettes en réservant les têtes et les carapaces.
  • Faites sauter les têtes et les carapaces avec un peu d’huile dans un grand faitout pendant 5 minutes.
  • Ajoutez 2 L d’eau (ou de bouillon de volaille), les tranches de gingembre et un blanc de citronelle écrasé.
  • Portez à ébullition puis laissez frémir pendant  20 minutes.
  • Passez le bouillon au chinois pour retirer les carapaces et les aromates.
  • Emincez les piments et les blancs de citronelles restants.
  • Ajoutez-les au bouillon avec les feuilles de kaffir, le nuoc-mâm, les oignons et les champignons.
  • Quelques minutes avant de servir, ajoutez les crevettes afin de ne pas les faire trop cuire (elles doivent rester tendres).
  • Pendant que les crevettes cuisent, ajoutez le jus de citron vert et le sambal oelek.
  • Rectifiez l’assaisonnement avec le nuoc-mâm.
  • Servez en décorant de feuilles de coriandre ciselées.

L’avis des chefs : (Nico) Alors attention, je ne recommande cette recette qu’aux amateurs de piment. La recette telle qu’elle est écrite donne un plat très épicé. Cela dit il est tout à fait possible de tempérer le piment en choisissant des piments doux et en ayant la main légère sur le sambal oelek. Mais pimenté ou pas ce plat est un vrai délice. Si comme moi vous aimez les saveurs asiatiques telles que gingembre, citronelle, kaffir, et bien vous serez servi.

Plat : Magret de canard mariné miel et soja. Wok de légumes aigre-douce.

DSC06891

Magret de canard mariné miel et soja

Ingrédients (pour 2 personnes)

1 magret de canard, 1 càs de sauce soja, 1 càs d’huile de sésame, 1 càs de miel, 2-3 écorces de citron vert, un morceau de 2 cm de gingembre frais

  • Préparez la marinade. Pelez et râpez le gingembre. Ajoutez la sauce soja, l’huile de sésame et le miel. Salez, poivrez et fouettez pour bien mélanger. Versez cette marinade dans un sac congélation à zip, ajoutez quelques écorces de citron vert et enfin le magret. Refermez le sac, enrobez bien le magret dans la marinade puis réservez au frigo pendant 4 heures minimum. Retournez le sac de temps en temps pour imbiber les deux faces du magret.
  • Préchauffez le four à 190°C. Passez en mode grill et enfournez le magret (en ayant rétiré au préalable les écorces de citron vert) au milieu du four avec la peau vers le haut pendant 15 minutes. Retournez et laissez 10 minutes supplémentaires.

L’avis des chefs : (Cécile) Rien de compliqué dans cette recette que vous pouvez customiser à souhait en modifiant la marinade selon vos envies. Si vous aimez comme nous une cuisson rosé du canard, suivez les instructions de cuisson à la lettre et vous devriez être comblés. Le goût de la marinade est subtil mais présent, surtout celui du citron vert.

Wok de légumes aigre-douce

Ingrédients (pour environ 4 portions)

1 courgette, 1 carotte, 1/2 poivron rouge, 1/2 poivron jaune, 2 càs d’huile végétale

Sauce aigre-douce : 125 g de compote de mangue, 1/2 dl de sauce soja, 2 gousses d’ail haché, 1 càs de gingembre frais haché, 1 petit piment rouge doux, 2 càs de sucre, 2 càs de jus de citron, sel, poivre, 3 càs de graines de tournesol

  • Préparez la sauce. Faites fondre le piment doux, l’ail et l’oignon dans une casserole avec un peu d’huile. Ajoutez les autres ingrédients et laissez chauffer un moment.
  • Faites sauter les légumes coupés en julienne dans un wok bien chaud avec 2 càs d’huile. Laissez cuire jusqu’à ce que les légumes soient justes fondants puis ajoutez la sauce et mélangez. Salez et poivrez. Servez et saupoudrez de graines de tournesol.

L’avis des chefs : (Cécile) Encore une fois une recette très facile, et que j’avais déjà testé ici. J’ai trouvé que cette fois-ci l’association de la poêlée de légumes sauce aigre-douce et du magret mariné fonctionnait moins bien que dans ma recette originale avec du poulet teriyaki. Le magret est très savoureux et assez goûteux avec la marinade. Les légumes sont très riches en sauce et celle-ci est assez sucrée, peut-être trop cette fois-ci. A posteriori j’aurais sans doute préféré une sauce à part entière pour le magret (pourquoi pas à base de marinade montée au beurre) et des légumes juste wokés sans sauce. Ou alors peut-être ajouter une poignée de pâtes fraîches aux oeufs pour « absorber » un peu tout cette sauce aigre-douce. Bref, pas de raté mais des idées pour améliorer.

Dessert : Mini-cake au thé matcha et glace au citron.

DSC06892

Mini-cake au thé matcha

Ingrédients (pour 12 mini-cakes)

200 g de beurre coupé en morceaux, 75 g de farine, 250 g de sucre glace, 20 g de poudre de thé matcha, 150 g de poudre d’amandes, 6 blancs d’oeuf

  • Préchauffez le four à 240°C. Dans une casserole faites fondre le beurre, dès que sa couleur devient noisette arrêtez le feu.
  • Dans un saladier, versez la farine, le sucre glace, la poudre de thé matcha et la poudre d’amandes. Mélangez bien puis incorporez les blancs d’oeufs (non battus). Ajoutez le beurre noisette et mélangez de façon à obtenir une pâte homogène.
  • Posez les moules en silicones sur la grille du four. Remplissez aux 3/4 environ et enfournez à mi-hauteur pendant 5 minutes. Baissez la température du four à 180°C et poursuivez la cuisson encore 7 minutes avant d’éteindre le four. Laissze les mini-cakes dans le four encore 10 minutes avant de les sortir.
  • A la sortie du four, démoulez les mini-cakes et laissez-les refroidir sur une feuille de papier sulfurisé avant de les servir.
  • Servez avec une boule de glace au citron, voire mieux une boule de sorbet citron vert. Saupoudrez d’un peu de matcha pour la déco.

L’avis des chefs : (Cécile) Ce dessert est très agréable et le côté frais de la glace arrive à point nommé en fin de repas quand l’appétit commence à être bien comblé. Les mini-cakes sont très moelleux et parfumés. Le thé matcha, que pourtant je n’aime pas en raison de sa forte amertume, est présent mais assez subtil et surtout il se marie très bien avec le goût de l’amande qui ressort bien. Pour la petite histoire, nous voulions donc accompagner ces mini-cakes d’un sorbet citron vert pour continuer dans les saveurs asiatiques. Et bien quelle ne fût pas notre déception. Les finlandais rafolent des glaces et en mangent à toute heure du jour et en toute saison. Et pourtant malgré les rayonnages entiers dédiés aux glaces au supermarché, impossible de mettre la main sur un sorbet au citron, et encore moins au citron vert donc… Le seul sorbet que j’ai trouvé étant un sorbet framboise d’une celèbre marque suisse, je me suis finalement rabattue sur une crème glacée bio au citron jaune. Très bonne au demeurant, mais nous laissant une petite impression de manque quant à notre envie de sorbet…

(Miko) Le matcha c’est pas amer, c’est délicieux.

2 Commentaires

Classé dans Quotidien