Archives mensuelles : juin 2016

Eux

Avant notre départ en vacances dans deux jours, je me suis dit que c’était le bon moment pour faire une liste de petites anecdotes concernant nos deux zinzins. Le dernier point remontant au mois de décembre dernier il y a eu de l’évolution!

  • Eléonore est toujours aussi monte-en-l’air. Depuis qu’elle a acquis la bipédie de façon assurée cette demoiselle grimpe, escalade, crapahute à tout va. La pratique assidue des jeux du leikkipaikka tous les matins n’y est sans doute pas pour rien. Toujours est-il qu’elle nous épate d’agilité, et de non appréhension face à tout ce qui peut s’escalader. Les « toiles d’araignée » des parcs que nous fréquentons n’ont plus de secret pour elle et au printemps elle a profité de nos sorties répétées et plus longues dans le grand parc de jeux du centre-ville pour ajouter un peu de sensations fortes à son quotidien en pratiquant assidûment la tyrolienne. Nul doute que la prochaine étape pour elle sera un parcours d’accrobranche. Pourquoi pas à notre retour de vacances?
  • Comme évoqué hier, Gabriel a une sorte de fascination pour les moyens de locomotion en tous genre et plus particulièrement pour les engins de chantier. Sans avoir l’impression d’avoir « forcé » ce trait en aucune manière nous nous retrouvons donc avec un stéréotype de petit garçon passionné par les camions et les pelleteuses. Il faut avouer que depuis le début du printemps s’est ouvert un grand chantier de construction d’une trentaine de maisons juste de l’autre côté de la rue en face du leikkipaikka. Ce qui me vaut invariablement la même réponse quand je demande à Gabriel ce qu’il a fait au leikkipaikka le matin : « papum!!! », allant même jusqu’à ajouter les bruitages des-dits camions à base de « brrr » « tchhhh » et « tut-tut-tut » quand le camion recule…
  • La responsable du leikkipaikka m’a raconté un matin qu’Eléonore s’était adressé à son frère en finnois pour lui dire de ne pas enlever ses chaussures! Eléonore reste discrète au leikkipaikka, je sais qu’elle aime assez jouer seule dans son coin et se raconter ses petites histoires. Elle parle peu finnois depuis que son bon copain Kuutti est parti en septembre dernier… Cela dit qu’elle ne s’exprime pas ne l’empêche pas de tout comprendre. Lors de sa visite médicale des 4 ans, l’entretien s’est passé en anglais pour le papa qui accompagnait mais en finnois pour Eléonore qui a sans difficulté réaliser tous les petits exercices qu’on lui demandait.
  • Gabriel de son côté commence à prononcer ses premiers mots en finnois : le tout premier « ei » pour non, « kukka » pour fleur, « heippa » pour « salut! », ou encore « rikki » pour cassé (sic…).  D’après les dames du leikkipaikka il comprend aussi très bien ce qu’on lui dit là-bas. Sans doute essentiellement à base d’interdictions, d’où son premier mot « ei » en finnois…
  • Après sa visite médicale des 4 ans avec une infirmière, j’ai dû ramené Eléonore à la neuvola où nous sommes suivis pour son rappel DTP. Notre grande fille  a fait preuve d’un grand courage : serrage de dents et pas une seule larme versée. La docteur et l’infirmière n’en revenaient pas! Eléonore nous avait dit plusieurs fois à l’annonce de la prochaine piqûre : « Non mais moi je suis grande maintenant, je ne pleure même plus pour les vaccins! ». Parole tenue.
  • Tout comme Kuutti était le petit copain chouchou d’Eléonore au leikkipaikka l’année dernière, Gabriel semble avoir trouvé chaussure à son pied en la petite personne d’Aino! Cette petite fille et notre trublion forment la paire et Janna la responsable me racontait un matin qu’ils aiment jouer ensemble, mais que surtout ce qu’ils préfèrent c’est faire des bêtises ensemble! De vrais partners in crime…
  • Et pour finir sur cette série en grande partie consacrée aux anecdotes du leikkipaikka, Eléonore s’est finalement retrouvé un copain favori avec Aarre… le grand frère d’Aino (et la boucle est bouclée)! C’est attendrissant de voir Aarre attendre Eléonore à la grille pour l’entraîner jouer dès que je les dépose. Eléonore m’avait donc expliqué un midi que Aarre n’était plus fou-fou, qu’il ne la grondait plus (?!) et qu’il s’était fait un nouveau copain : elle! Bon depuis ces faits qui remontent à début juin et après quelques jours à ne plus se quitter, Eléonore m’a annoncé solennement un jour que « non Aarre n’était plus son copain, qu’il préférait jouer avec Luka, et que maintenant elle et Gabriel jouaient seulement avec Tobias! ». Dallas au jardin d’enfants je vous dis… 😉
Photo "de classe" au leikkipaikka 2015/2016

Photo « de classe » au leikkipaikka 2015/2016

2 Commentaires

Classé dans Famille

Le lexique du petit Gabriel

Pour ceux qui seront amenés à nous côtoyer pendant nos très prochaines vacances estivales en France, voilà un petit article qui devrait vous intéresser!

A bientôt 2 ans, notre petit Gabriel est un garçon plutôt bavard. Très bavard même (quoi c’est de famille?). Tout au long de la journée il en a des choses à dire. Le problème étant de réussir à le comprendre, car en plus de sa diction particulière, c’est tout un nouveau vocabulaire qu’il vous faudra apprendre pour parvenir à décoder ce petit bonhomme. Je me suis amusée à dresser une liste des « mots » qu’il utilise et force est de constater que si certains sont presque faciles à deviner, d’autres laissent perplexes…

Popipi : pissenlit

Papum : camion

et ses variantes : papum-bem (camion-benne), papum-memok (camion-remorque), papum-iten (camion-citerne)… un futur travailleur dans les BTP!

Popiapiam : camping-car (quand je vous dis qu’il est fasciné par les engins roulants en tous genres…)

Meumeu : moto

Otane : étoile

Caté : cassé (très très courant dans le vocabulaire Gabrielain…)

Opapé : réparé

Upu : fourmi

Muu : mouche

Tok : cheval

Laleu : oiseau

Main : canard

Okakeu : escargot

Cacu : couche

Babu : bouche (on remarque une certaine logique!)

Papam : travail

Brrr ou Brrr-brrr : voiture ET chaussure (logique quand tu nous tiens!)

Teuteute : tee-shirt

Têtê : chaussettes

Bobi : body

Papon : pantalon

Papé : papier

Odo : mégot (rappelez-vous)

Cacotte : cracotte

Bôme : beurre

Duu : douche

Nain : bain

Deudeu : dodo

Obibi : oublié

Kikon : crayon

Papo : travaux (encore le BTP)

Bi : bruit

Pam : tour

Nianié : gagné

Et probablement les plus importants : Bêbê pour Gabriel, et OR pour Eléonore !
Sans oublier l’indispensable Mainmain pour son doudou…

DSC07462

9 Commentaires

Classé dans Famille

this moment #10

A photo capturing a moment from the week. A simple, special, extraordinary moment. A moment to pause, savor and remember.

DSC07459

Sunny Sunday breakfast « en terrasse » .

Inspired by familial entropy.

2 Commentaires

Classé dans Divers

Poivrons farcis au quinoa et chèvre frais

Pour changer un peu de la traditionnelle farce à la viande hachée, voici une recette légère, estivale et savoureuse!

Ingrédients (pour 4 personnes)

4 poivrons rouges, 200 g de quinoa, 150 g de chèvre frais, 80 g de raisins secs, 40 g de pignons de pin, 2 càs d’huile d’olive, ciboulette, sel, poivre

Faites cuire le quinoa en suivant les instructions données sur le paquet. Egouttez et laissez tiédir. Ajoutez ensuite les raisins, les pignons de pin et l’huile d’olive. Salez, poivrez et mélangez bien.

Emiettez un peu le chèvre à la fourchette et rajoutez à la farce. Ciselez enfin la ciboulette et mélangez encore le tout.

Coupez les poivrons en deux dans le sens de la longueur, évidez-les et disposez dans un plat à gratin. Farcissez les demi-poivrons avec le mélange quinoa-chèvre frais. Enfournez à 180°C pendant 40 à 45 minutes en surveillant.

DSC07448

3 Commentaires

Classé dans Gastronomie

Kuralan Kylämäki II

A la faveur d’un beau dimanche après-midi nous sommes retournés nous promener au village de Kuralan Kylämäki. Entre les moutons à gaver de feuilles de pissenlit, les jouets anciens, la petite épicerie, la maison des enfants, et la rhubarbe fraîche ramenée de l’expédition, les deux heures passées sur place ont filé pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

2 Commentaires

Classé dans Quotidien, Turku