3 mois pour Thomas à Ithaca

Cela fait maintenant 10 jours que nous sommes arrivés sur le continent nord-américain. 10 jours qui ont été intenses, à l’image du tourbillon de tous ces derniers mois pour notre famille. Entre le voyage, éprouvant physiquement, la découverte de notre nouvelle maison, les premiers jours à occuper les enfants tournant comme des lions en cage dans cette maison vide, puis l’accélération des choses avec jour après jour l’arrivée de notre commande de meubles (en provenance du grand magasin préféré de nos anciens voisins suédois!), puis celle de nos cartons expédiés de Finlande, entrecoupé de l’installation des diverses choses achetées d’occasion ici, la maison s’est soudainement remplie en fin de semaine dernière!

Avec pour conséquence de nous sentir désormais « truly at home »! Et c’est un soulagement! Après plusieurs semaines d’itinérance, même si ce séjour dans nos familles respectives fût très agréable, nous retrouvons la stabilité d’un foyer. Et cela fait du bien aux petits comme aux grands. Pour l’instant ces quelques jours ont donc été en grande partie consacrés à l’aménagement de la maison. Ainsi qu’à des dizaines d’autres tâches administratives et connexes, comme l’installation du téléphone et d’internet ou l’inscription de Super Daddy à l’université de Cornell. Il nous reste encore du travail, mais chaque chose en son temps!

Pour l’instant les Etats-Unis sont conformes à l’image que nous nous en faisions. La démesure est de mise. Les voitures, très nombreuses même pour une petite ville de 30.000 habitants, sont en majorité de très grosses voitures. Et comme chaque foyer ici semble posséder deux, voire trois véhicules, il est très courant de voir un « truck » comme on dit ici (en France on appelle ça un pick-up) garé devant la maison. Autre exemple dans le domaine domestique, je me suis vraiment crue dans un épisode de Desperate Housewife ou de Mad Men quand les livreurs sont venus installer notre machine à laver et notre sèche-linge. Ces machines sont é-nor-mes… les américains doivent trouver notre éléctroménager minuscule quand ils viennent en Europe! Comme attendu aussi les maxi-formats du supermarché font désormais partie de notre quotidien. Brique de lait ou de jus d’orange d’un demi gallon (soit exactement 1.89L), barquette de beurre de 1.270 kg (oui oui), tout ça stocké comme il se doit dans un Frigidaire américain big size.

Bref, plein de petits ou grands détails de la vie quotidienne (ah les unités du système impérial! Celles-ci nécessiteraient sans aucun doute un article à elles seules…) qui nous font vraiment réaliser que ça y est, nous y sommes. Et pour revenir au titre de cet article… pendant ce temps là notre Thomas a eu trois mois déjà! En bon petit troisième Thomas est une crème qui suit le mouvement (et il y en a eu ces derniers temps…) sans être pour le moins perturbé. Très sage, désormais très souriant, aussi dynamique que son frère au même âge puisqu’il nous a gratifié aujourd’hui à 3 mois et 1 jour d’un retourné ventre-dos à la réception un peu acrobatique si l’on en croit ses pleurs (nous avions le dos tourné évidemment à ce moment là…), Thomas profite de la vie, grandit, grossit , change tous les jours et fait notre bonheur de tous les instants.

La fratrie au complet prend désormais ses marques doucement dans ce nouveau territoire américain. Nous n’avons pour l’instant pas beaucoup exploré les environs. La faute à la météo qui forcément en cette saison est peu propice aux longues sorties dehors. La faute aussi au fait que nous n’avons pas encore acheté de voiture et que sans voiture aux US, hé bien on ne peut pas faire grand chose (encore un cliché qui n’en est finalement pas un!). En effet notre maison est située à une dizaine de miles du centre ville d’Ithaca et ici, même à quelques miles, tout est assez loin, en tous cas pas à portée de petites jambes de 4 ans et demi et 2 ans bientôt et demi… Nous prenons donc l’air dans le grand jardin derrière la maison. Enfin si on peut appeler ça un jardin, ce serait plutôt une sorte de terrain vague entre la maison et la forêt. Les américains n’ont pas l’air familier des jardins clos, arborés ou fleuris comme on en voit en Europe et a fortiori en France réputée pour ses jardins « à la française ».

Tout ça pour dire que nous sommes maintenant impatients de nous créer notre petite routine ici, de découvrir la nature aux environs, de trouver des activités à faire avec les enfants, de rencontrer des gens… Tout simplement de se faire notre vie ici! En attendant, quelques photos de notre emménagement pour vous faire une idée de notre nouveau « home sweet home » 🙂

 

3 Commentaires

Classé dans Famille, Ithaca, Quotidien

3 réponses à “3 mois pour Thomas à Ithaca

  1. Très beau reportage! Good luck to all you in your new country! Kisses from mummy.

  2. Ludy

    Ravie d’avoir de vos news les zamis! Les choses se mettent en place petit à petit. Bravo à Thomas pour son retourné acrobatique! Sa copine Margaux de 2 mois son ainée ne sait même pas que ça existe!! 😉 Biz à tous les 5

  3. Pingback: Myers Park et autres nouvelles… | Slice of Life

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s