Archives mensuelles : avril 2017

FIVE

Tu t’es réveillée ce matin là en ME demandant si j’avais bien dormi 🙂 Ensuite tu as profité de cette journée spéciale où tu savais que tu allais être à la fête pour me réclamer une histoire au lit avant même de descendre prendre le petit déjeuner. Une histoire de panda, cet animal totem que nous t’avons choisi un peu par hasard quand tu avais 1 ou 2 ans et qui te sied si bien.

Après une matinée où j’ai clairement lâché la bride sur le nombre d’épisodes de Paw Patrol habituellement autorisés, nous sommes passés prendre super Daddy sur le campus pour aller déjeuner tous les 5. Comme d’habitude tu as picoré tes frites et ton sandwich et tu as plutôt passé ton temps à jouer. Sauf quand est arrivée l’heure du dessert, la glace à la vanille surpasse tous les jouets et les toboggans du monde…

Puis nous sommes allés passer quelques heures dans cet endroit que vous aimez tellement avec ton frère cadet, le Sciencenter dont nous connaissons maintenant presque tous les recoins et qui continue à chacune de nos visites de vous apporter des moments de jeux, d’émerveillement, le plaisir d’expérimenter et de découvrir.

Enfin nous sommes rentrés à la maison pour ce fameux goûter d’anniversaire que tu attendais tant. Avec ces 5 bougies que tu t’inquiétais déjà de ne pas pouvoir éteindre d’un souffle. Avec ces cadeaux que tu te languissais déjà de découvrir. Et je crois que tu n’as pas été déçue.

Ton sourire immense et tes yeux qui pétillent tout au long de la journée m’ont fait réaliser à quel point tu avais grandi ces derniers temps. Tu te montres de plus en plus raisonnable. Et ô mon dieu tu raisonnes aussi, sur tout ce qui t’entoure. Les plantes, les animaux, les planètes tout y passe et si nous sommes parfois déroutés, nous restons toujours émerveillés par l’étendue de ton appétit d’apprendre. Tu as fais tant de progrès, en dessin, en peinture, en écriture, en anglais, en vélo et dans toute activité requérant ton énergie physique débordante.

Ma petite fleur de printemps, ma sauvage aux pieds nus, épanouie tu es, et j’espère que tu continueras à l’être. Tant que tu pousseras dans ce terreau d’amour, arrosée des rires de tes frères, décoiffée par ce vent de liberté, tu fleuriras en faisant tous les jours notre bonheur. Happy 5 my love!

2 Commentaires

Classé dans Famille

Les 3 mousquetaires.

Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas pris le temps de faire le point sur nos petits trublions. Et pourtant c’est un exercice que j’aime car il permet de garder une trace de ces petites choses qui font notre quotidien, et que nous relirons avec amusement et sans doute un brin de nostalgie quand nos enfants auront grandi. Et si je n’ai pas pu m’astreindre à écrire un article mensuel retraçant les changements et évolutions de Thomas (il me pardonnera…) voici quand même quelques éléments récents de la vie de ceux qui remplissent mes jours (et mes nuits!..).

Eléonore

  • a poussé comme un champignon ces dernières semaines. Elle nous paraît si longue et fine, à voir si les centimètres qu’elle semble avoir pris se confirment au prochain check-up chez le pédiatre.
  • est très volontaire pour apprendre l’anglais et nous épate tous les jours avec ses progrès. Entre les dessins animés à la TV, les CD et histoires en anglais et son intérêt sans cesse à nous demander : « comment on dit ça en anglais? Et ça? » elle commence doucement à faire ses premières phrases dans la langue de Shakespeare.
  • est inscrite pour de bon à un cours hebdomadaire de gymnastique à partir de début mai. Entre poutre et trampoline, le cours d’essai s’est passé à merveille et nul doute qu’elle va se plaire parmi les « Girls Super Stars »!
  • est inscrite à l’école publique pour la rentrée de septembre. Elle attend cet évènement avec impatience, même si forcément elle ne peut pas imaginer tous les tenants et les aboutissants de cette mini-révolution. En attendant elle observe attentivement le school bus qui vient chercher le matin et redéposer dans l’après-midi les enfants des voisins.
  • va bientôt fêter ses 5 ans… mon bébé de presque 5 ans qui est de plus en plus autonome au quotidien, qui sait toujours autant ce qu’elle veut et qui a appris à faire du vélo sans roulettes en moins de 2 minutes.

Gabriel

  • du haut de ses bientôt 3 ans, est un petit garçon toujours aussi sensible. Entêté, brut, et fort comme un turc, la période d’opposition n’est pas un long fleuve tranquille avec notre cadet. Le besoin d’affirmation de cet enfant est aussi puissant que le sera sa volonté d’accomplir les choses qu’il aura décidé de réaliser. Une force très certainement pour le futur. Des jours moins faciles que d’autres à gérer en attendant pour ses pauvres parents…
  • Joyeux, blagueur et dynamique, notre second suit sa soeur dans ses moindres faits et gestes. Mais il sait aussi très bien se rebeller quand l’autorité naturelle (hum..) de sa grande soeur dépasse les bornes. Il sait aussi parfaitement où appuyer pour la faire tourner en bourrique. Au moins aussi bien qu’elle sait le faire sortir de ses gonds en un quart de seconde.
  • Commence lui aussi, même si plus doucement, à acquérir quelques rudiments d’anglais. Nul doute que sa passion pour les chiens de la « Paw Patrol » contribue à l’acquisition de ce nouveau vocabulaire.
  • Toujours aussi énergique, il redouble d’efforts pour pédaler sur son vélo bleu à petites roues. Et enrage au moins autant que sa soeur triomphe quand il ne peut logiquement pas rouler aussi vite qu’elle… La gestion de la frustration reste à améliorer!
  • S’est découvert assez récemment une passion pour les Lego et passe désormais de longs moments à assembler, construire et inventer des histoires, lui pour qui tout le fun résidait auparavant autour de la démolition…

Thomas

  • Quant à Thomas, mon bébé-sourire, mon bébé-bonne humeur, tout comme la végétation en ce printemps nord-américain, il est en plein bloom. Il s’épanouit et grandit de jour en jour. Mon dernier bébé est maintenant un « grand » de 6 mois, qui découvre de nouvelles sensations avec ses purées et compotes qu’il engloutit presque aussi vaillamment que sa soeur au même âge (bien plus que son frère en tous cas!).
  • Est de plus en plus mobile et a développé sa technique toute personnelle pour se déplacer. Le roulé-boulé enchaîné s’avère une méthode très efficace pour traverser les pièces.
  • Est également de plus en plus intéressé par son frère et sa soeur. Et Eléonore, qui a noué depuis ces dernières semaines une relation renforcée avec son « petit Thomas », est déjà admirée avec les yeux de l’amour par ce dernier. Tout comme elle faisait rire Gabriel aux éclats, rien ni personne ne fait plus rire Thomas que sa soeur et ses clowneries. Ce qui s’avère bien pratique en voiture quand il faut encore patienter quelques minutes encore avant d’arriver à la maison!
  • Gazouille de plus en plus et commence à manifester ainsi sa joie de voir Super Daddy rentrer du travail, sa frustration de ne pas réussir à attraper les jouets (pourtant nombreux) répandus sur le sol de la chambre de ses frère et soeur, ou encore sa désapprobation à la fin de la tétée (ou de la purée!).
  • Tous ces petits riens qui sont pourtant de grands changements et qui transforment lentement mais sûrement mon dernier bébé en petit être mobile et déterminé. Qui n’en restera pas moins mon bébé pendant encore… quelques années 😉

1 commentaire

Classé dans Famille

Happy Easter!

Joyeuses Pâques! Pour changer depuis ces 4 dernières années, ce ne sont pas les moufles et les combinaisons que nous avons enfilés ce matin pour partir à la chasse aux sucreries, mais les shorts et les lunettes de soleil. Le climat de notre petit coin des Etats-Unis ne cesse de nous étonner de jour en jour. On nous avait bien dit que la météo était changeante mais alors là! Passer de la neige et des températures négatives, au grand soleil de ces derniers jours et un thermomètre avoisinant les 75°F, en l’espace de 10 jours: c’est Ithaca.

A l’image de cette journée… avec une matinée entamée sous le soleil pour la traditionnelle chasse aux chocolats de Pâques. Un déjeuner en famille en terrasse, avec les premières purées du petit dernier. Suivi d’un orage arrivé en quelques minutes et avec une violence rarement observée pour nous. Et pour finir par un dîner dehors, la terrasse à peine séchée des pluies diluviennes de l’après-midi. Nos deux grands retrouvent ainsi le bonheur de gambader pieds nus dehors, savourent la liberté de chevaucher leurs vélos à toute heure de la journée et de sauter littéralement à pieds joints (et nus donc) dans les flaques de boues laissées par l’orage. Un dimanche au goût d’été…

Poster un commentaire

Classé dans Famille, Quotidien

Myers Park et autres nouvelles…

Si je n’ai pas pris de bonnes résolutions en ce début d’année 2017 (le mois de janvier était déjà bien assez chargé comme ça…) je vais essayer d’en prendre au moins une en ce début du mois d’avril : revenir faire vivre ce blog de façon plus régulière! Il faut avouer que pour le moment notre nouvelle vie à 5 sur un nouveau continent m’a laissé assez peu de temps libre pour venir écrire par ici. Et pourtant je me rends compte que cela me manque et que j’aimerais que notre journal de bord virtuel retrouve un rythme de croisière.

Je commence donc cet article par quelques nouvelles en vrac, et il y en a eu depuis ces dernières semaines… Notre installation américaine est maintenant presque achevée. Côté matériel, la maison est meublée et fonctionnelle. Elle a même déjà subi des variations d’aménagement ou des remplacements de meubles, vive la vente et l’achat d’occasion! Nous sommes les heureux propriétaires d’un bon vieux Dodge minivan 100% américain, ou la voiture probablement la plus vendue à Ithaca si l’on croit ceux que l’on croise pluriquotidiennement sur la route. Nous avons nos petites habitudes dans les supermarchés locaux. Nous connaissons de plus en plus d’endroits où sortir s’aérer avec les enfants, nous avons reçu notre carte de membre au Sciencenter et nous pouvons maintenant nous passer du GPS pour les trajets réguliers (le quadrillage urbain à l’américaine a ses avantages!).  Côté paperasses, notre to-do-list s’est réduite à peau de chagrin si on la compare à celle des mois précédents. Nous avons enfin une assurance maladie (tout le monde est en pleine forme heureusement!), notre situation fiscale est réglée et le seul « gros » chantier qu’il nous reste à régler est de passer nos permis de conduire américain, mais c’est déjà en bonne voie. Bref, après un tout petit peu plus de trois mois nous voilà soulagés de ces tracasseries administratives et prêts à profiter pleinement de notre vie ici.

A la faveur d’un samedi après-midi ensoleillé nous avons donc fait fi d’une température d’à peine 10 degrés Celsius et des rafales glacées d’un vent qui commence à nous être familier, pour aller prendre l’air au bord de Cayuga Lake. Caguya Lake fait partie des Finger Lakes, cet ensemble de lacs situés dans le centre de l’état de New York et qui tirent leur surnom de leur forme très allongée. Cayuga Lake mesure en effet plus de 60 kilomètres de long du nord au sud pour une distance moyenne est-ouest de moins de 3 kilometres. Ithaca est située a l’extrémité sud du lac et nous avons donc plusieurs fois déjà profiter des parcs situés au bord de Cayuga Lake.

Un peu avant l’heure du goûter, quoi de mieux que d’attraper les blousons, de charger les vélos des deux grands dans le coffre et d’emballer un délicieux banana bread tout juste sorti du four pour aller s’oxygéner deux heures au bord de l’eau? Au final un bon bol d’air en famille. Entre longue sieste du petit dernier dans la poussette. Petite sieste dans la voiture, réveil difficile puis grosse bonne humeur aux toboggans et autres jeux divers pour le moyen. Et enfin acquisition quasi immédiate du vélo sans roulettes pour l’aînée qui fonce maintenant à toute allure en chantant à tue-tête des comptines en anglais dans le texte.

 

2 Commentaires

Classé dans Famille, Ithaca, Quotidien