Archives mensuelles : septembre 2017

First Sunday of fall

Picnic, swimming in the lake, chasing gulls, catching leaves falling from the yellow turning trees, picking shells and making ricochets… what a gorgeous Sunday! 

1 commentaire

Classé dans Famille, Quotidien

Kindergartner

Ou la rentrée à J+4… Depuis jeudi dernier donc, notre miss Eléonore a fait sa toute première rentrée à l’école américaine publique de Lansing. Après un peu plus de 5 ans passés à la maison avec maman et les petits frères, il était plus que temps me direz-vous.

Et bien je vous répondrais qu’il était temps. Point. La vie nous a amené tout d’abord en Finlande où, certes Eléonore avait passé presque 2 ans à fréquenter le leikkipaikka pendant 1 ou 2 heures tous les matins. Mais en Finlande, comme aux USA, l’école publique élémentaire ouvre ses portes aux enfants qui ont atteint l’âge de 5 ans, pas avant. Eléonore avait donc passé la majeure partie de son temps à la maison avec moi, puis avec son petit frère, et enfin avec ses deux petits frères. 

En réalité si nous étions restés vivre en France jamais je ne me serais posé la question de son âge lors de la rentrée à l’école. Elle aurait commencé la petite section à 3 ans plus ou moins des brouettes, comme tout le monde, et roulez jeunesse! Grâce à notre expatriation nous découvrons des modes de vie différents. Et à l’aune de ces découvertes je me sens chanceuse d’avoir eu la possibilité de garder Eléonore à la maison pendant ces 5 années. D’avoir savourer cette liberté sans contraintes d’horaires et d’emplois du temps. D’avoir tous les jours vu grandir ma petite fleur sauvage, de l’avoir vue s’épanouir sous différentes latitudes et dans différents langages. De lui avoir donné assez de confiance en elle pour la sentir mûre, prête à prendre son envol dans ce nouveau pan de sa vie sans avoir jamais eu peur que ce soit difficile.

Cela étant, même confiante et sûre de ses capacités à gérer ce grand changement, vous dire que mon coeur se gonfle de fierté quand je la vois courir et grimper dans le school bus tous les matins sans un regard en arrière serait même un peu en dessous de la réalité. Alors il y aura sans doute des jours où elle traînera la patte, des matins où elle aura du mal à sortir de son lit, des soirs où elle rentrera en faisant la tête. Mais pour le moment, la voir attraper son sac à dos trop large pour ses frêles épaules et se précipiter vers l’école comme à la fête est un plaisir que je ne boude pas. Vole vers la vie ma douce, et croque la à pleines dents!

2 Commentaires

Classé dans Famille