Archives de Catégorie: En chansons

Vaarilla on saari

Après quelques semaines de coupure en raison des vacances de Noël, puis des petites maladies des enfants qui nous ont éloignés de nos séances de musique, et enfin du temps qui me manquait dernièrement, voilà le retour de la rubrique « En chansons »!

Vaarilla on saari
Se oma saari on (x2)

Grand-père est sur une île, cette île est la sienne

Ai, ai, vaaria.
Kaikilla ei ole saaria,
Mutta meidän vaarilla
Oma saari on. (x2)

Aye-aye grand-père, tout le monde ne possède pas une île, mais notre grand-père a une île

Vaarin saaressa kasvaa
Suuri honkapuu. (x2)

Sur l’île de grand-père pousse un grand et vieux pin

Muissa saarissa muita,
Vaan ei honkapuita,
Niin kuin vaarin saaressa
Kasvaa honkapuu.(x2)

D’autres peuvent posséder une île, mais sans un vieux pin, alors que sur l’île de grand-père pousse un vieux pin

Suuressa honkapuussa on
Pesä harakan. (x2)

Sur ce grand et vieux pin il y a un nid de pie

Pikkulinnut laittaa
Pesän joka paikkaan,
Mutta honkapuussa on
Pesä harakan.(x2)

Harakalla kolme
Suurta munaa on. (x2)

Pikkulintujen pesässä on
Kymmenen munaa kesässä,
Vaan harakalla kolme
Suurta munaa on. (2x)

Eipäs pojat pääsekään
Honkaan korkeaan. (2x)

Isoveli uhmaa ja
Aikoo tehdä tuhmaa,
Niin eipäs pojat pääsekään
Honkaan korkeaan. (2x)


Poster un commentaire

Classé dans En chansons

Kulkuset, kulkuset

Pour finir la série des comptines de Noël, aujourd’hui ce sera la version finlandaise du grand classique « Jingle bells ». Cette chanson américaine de la fin du XIXème siècle a été adaptée un peu partout dans le monde. En France, c’est Francis Blanche (oui oui le Tonton Flingueur!) qui l’adapta en 1948 sous le titre de « Vive le vent ». Etant donnée la longueur du texte, je me suis inclinée devant la lourdeur de la tâche et je ne vous proposerai donc pas de traduction finnois->français… Vous pouvez toujours vous consoler en regardant la vidéo ci-dessous!

Joyeux Noël 🙂

Lunta tulvillaan on raikas talvisää,
ei liinakkommekaan, nyt enää talliin jää.
Sen kohta valjastan reen pienen etehen,
ja sitten joutuin matkahan me käymme riemuiten.
Kulkuset, kulkuset riemuin helkkäilee.
Talven valkohiutaleet ne kilvan leijailee.
Rekehen, rekehen nouse matkaamaan!
Lumi alla jalasten se laulaa lauluaan.
On ryijyn alla lämmin, kun lunta tuiskuttaa.
Nyt liinakkomme kiitää ja valkoinen on maa.
Kulkuset, kulkuset riemuin helkkäilee.
Talven valkohiutaleet ne kilvan leijailee.
Toiseen maailmaan tää retki meidät vie,
niin puhtaan valkeaan käy liinakkomme tie.
Taas tuulen huminaa nyt puiden latvat soi.
En retkeämme unhoittaa kai milloinkaa mä voi.
Kulkuset, kulkuset riemuin helkkäilee.
Talven valkohiutaleet ne kilvan leijailee.
Rekehen, rekehen nouse matkaamaan!
Lumi alla jalasten se laulaa lauluaan.
On ryijyn alla lämmin, kun lunta tuiskuttaa.
Nyt liinakkomme kiitää ja valkoinen on maa.
Kulkuset, kulkuset riemuin helkkäilee.
Talven valkohiutaleet ne kilvan leijailee.

Poster un commentaire

Classé dans En chansons

Hyvin hiljaa

On continue la série des comptines avec cette jolie berceuse finlandaise que je prends plaisir à chanter à Gabriel avant de le mettre au lit.

Hyvin hiljaa, hyvin hiljaa, nyt kuuluu keijujen äänet.

He tanssivat taas koko yön laulaen, koko yön laulaen.

Hyvin hiljaa, hyvin hiljaa, nyt syttyy tähtöset pienet.

Ne oottavat taas läpi yön loistaen, läpi yön loistaen.

Hyvin hiljaa, hyvin hiljaa, nyt sammuu keijujen äänet.

He liitävät taas ylös luo tähtien, ylös luo tähtien.

Tout doucement, tout doucement, les voix des elfes se font entendre à présent.

Ils dansent en chantant toute la nuit, en chantant toute la nuit.

Tout doucement, tout doucement, les petites étoiles s’enflamment à présent.

Elles attendent en brillant toute la nuit, en brillant toute la nuit.

Tout doucement, tout doucement, les voix des elfes se taisent à présent.

Ils rejoignent les étoiles tout en haut dans le ciel, tout en haut dans le ciel.

 

1 commentaire

Classé dans En chansons

Pieni pilvi pehmoinen

Depuis la semaine dernière nous avons entamé la période de Noël au teatteri. Aujourd’hui c’est donc la première comptine de Noël que je vous livre. Celle-ci raconte l’histoire d’un petit flocon de neige.

Pilvi pieni pehmoinen, pimpeli pompeli pom

heitti lumihiutaleen, pimpeli pompeli pom

alas maahan lähtemään, aivan aivan yksinään

pitkä matka maahan on, pimpeli pompeli pom.

 

Kuusen oksaan koetti, pimpeli pompeli pom

tarttua se tiukasti, pimpeli pompeli pom

vaan ei pääty matka, ei, tuuli eteenpäin sen vei

pitkä matka maahan on, pimpeli pompeli pom.

 

Nallen nöpökuonolle, pimpeli pompeli pom

viimein putos hiutale, pimpeli pompeli pom

« Hyvä täs on olla niin, aivan sulan kyyneliin »

Niin suli hiutale, pimpeli pompeli pom.

Ci-dessous la vidéo (pas du tout kitsch…) qui vous permettra de vous entraîner (quoi non?), la chanson étant interprétée par une artiste qui, je pense, pourrait bien être la Chantal Goya finlandaise 😉

Et maintenant la traduction:

Petit nuage doux, pimpeli pompeli pom

Déposa un flocon de neige, pimpeli pompeli pom

Qui s’en va en bas sur le monde, très très solitaire

C’est un long voyage vers la terre, pimpeli pompeli pom.

 

Il trouva une branche de sapin, pimpeli pompeli pom

S’y accrocha fermement, pimpeli pompeli pom

Mais le voyage n’est pas fini, non, le vent le fit tomber plus loin

C’est un long voyage vers la terre, pimpeli pompeli pom.

 

Sur le museau de l’ours, pimpeli pompeli pom

Le flocon finit par tomber, pimpeli pompeli pom

« Ici c’est vraiment un bon endroit, j’en pleurerais presque »

Le flocon maintenant est fondu, pimpeli pompeli pom.

Poster un commentaire

Classé dans En chansons

Jänis istui maassa

La comptine du jour est à l’origine une comptine allemande (poke familialentropy 😉 ) dont les paroles ont été écrites par le pédagogue allemand Friedrich Fröbel, et traduites ensuite en finnois par Ali Nissinen. A l’instar de la pédagogie Montessori, Fröbel établit au XIXème siècle des programmes pédagogiques d’éveil par le jeu pour les enfants de 3 à 6 ans, programmes qui ont notamment mené à la création des jardins d’enfants. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à aller lire l’article Wikipedia consacré à Friedrich Fröbel, article parfois un peu abrupt mais passionnant.

Voici le premier des cinq couplets qui composent cette comptine. Nous l’avons appris lors de nos séances de bébé-nageurs l’année dernière. Eléonore l’aime beaucoup et connaît ce couplet par coeur 🙂

Jänis istui maassa torkkuen, torkkuen

Mikä sull’on jänönen,

Kun et enää hyppele,

Hyppää pois, hyppää pois, hyppää pois!

Le lièvre était assis par terre assoupi, assoupi

Qu’est ce qui ne va pas le lièvre,

Pourquoi tu ne sautes plus?

Saute, saute, saute!

1 commentaire

Classé dans En chansons